Exif_JPEG_420

Yamoussoukro : Incendie du marché central / Le ministre du commerce traduit la compassion du Président Ouattara aux commerçants sinistrés

Après Abengourou la veille, le ministre Diarrassouba Souleymane, ministre du commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME, était le jeudi 28 décembre 2017,à Yamoussoukro, pour traduire l’expression de la compassion du président de la République, SEM. Alassane Ouattara et du gouvernement ivoirien, aux commerçants sinistrés du grand marché de cette commune.

Suite à l’incendie qui a consumé une portion de ce marché dans la journée du dimanche 24 décembre dernier. Il a eu une rencontre avec la plateforme des commerçants à la salle des mariages de l’hôtel de ville de Yamoussoukro.

Mais, peu avant, le Diarrassouba qui avait à ses côtés, les autorités politiques et administratives de la ville, s’est rendu sur le lieu de l’incendie, où il a pu constater l’ampleur des dégâts causés par les flammes et la désolation et la tristesse qui se lisaient sur les visages. Au total 43 magasins ont été consumé par les flammes, occasionnant, d’énormes pertes matérielles, des insignes monétaires, voir le labeur de toute d’une vie.

A la tribune, de la mairie, Il a indiqué qu’être venu expressément sur instruction du Chef de l’Etat, et du premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, non seulement constater de visu le sinistre, également exprimer leur profonde compassion, leur solidarité, leur amitié et leur fraternité en ces moments difficiles. Aux commerçants, le ministre Diarrassouba a invité les uns et les autres à garder espoir.

Et surtout à ne pas céder aux découragements. « Le président Alassane Ouattara ne peut oublier Yamoussoukro, il n’oubliera pas Yamoussoukro. Le gouvernement ne va pas vous abandonner. Il sera à vos côtés pour continuer ensemble, cette marche victorieuse vers le progrès et l’émergence.

Rester digne dans cette épreuve. Et en tant qu’un envoyer du gouvernement, je ferai, un compte rendu fidèle des dégâts constatés. Egalement des doléances et préoccupations soulevés au gouvernement, afin que des mesures soient prises, dans les meilleurs délais pour réhabiliter, le site sinistré sinon réhabiliter le marché central de Yamoussoukro. » A-t-il rassuré.

Pour traduire l’acte à la parole, la solidarité du gouvernement, il a remis la somme de dix (10) millions de francs CFA, à ces derniers pour essuyer leurs larmes. Aussi a-t-il rappelé les déconvenues connues par les commerçants ivoiriens, depuis une quinzaine d’années. « C’est plus de 20 marchés qui sont partis en fumée.

Dues, aux surpeuplements et des installations anarchiques. La plupart des grandes agglomérations et autres pôles de développement ne disposent pas de marchés modernes satisfaisant les standards de sécurité d’hygiène et d’exploitation. Pourtant l’activité commerciale concerne plus de 9 millions d’acteurs.

Et se déroule sur 1757 marché dont 518 marchés principaux 85 petits marchés ou marché de quartier 1154 marchés traditionnels et périodiques. Les commerçants qui y exercent ne sont couverts par aucun produit d’assurance. » A-t-il fait savoir.

A cet effet, il a annoncé que son ministère avec les organisations faîtières des collectivités territoriales, envisagent de réunir dans les prochains mois les états généraux sur la gestion des marchés en Côte d’Ivoire .

Toutes choses, qui devront permettre, sur un cas de gouvernance adaptée et des modèles de montages financiers appropries qui facilitent le financement de la construction des marché. Pour le reste, M. Doumbia Ismaël a, au nom des commerçants remercié le chef de l’Etat pour ce geste salvateur.

 

Kairaba Mohamed .