El Hadj Seydou Sylla, imam principal de la grande mosquée centrale de la paix de Yamoussoukro invité les uns et les autres à prôner partout le civisme.

Yamoussoukro : Fête de l’Aïd El Fitr / L’imam appelle les populations à plus de civisme

Dans son sermon, après les deux rakats qui sanctionnent la prière de la l’Aïd El Fitr ou la fête de ramadan, El Hadj Seydou Sylla, imam principal de la grande mosquée centrale de la paix de Yamoussoukro, a fustigé le comportement de ces certains de ivoiriens. Qui ont érigés l’incivisme en mode de vie. « Les Ivoiriens deviennent de plus en plus des partisans du moindre effort.

Corruption, racket en tout genre, incivisme fiscal et que sais-je encore. Voici les maux qui minent notre société (…) Chacun veut être riche ici et maintenant. Et cela, par le gain facile, avoir l’« argent en vitesse » comme on a coutume d’entendre. Pour y parvenir on est prêt à vendre son âme au diable. On agit sans état d’âme. » A-t-il indiqué.

El Hadj Seydou Sylla, imam principal de la grande mosquée centrale de la paix de Yamoussoukro, a fustigé le comportement de ces certains de ivoiriens

Il a invité les uns et les autres à prôner partout le civisme. Car, « C’est à cela que répond le concept de « l’Ivoirien Nouveau » prôné par le Président de la République. Des hommes vertueux, travailleurs, honnêtes et justes » a-t-il dit. Poursuivant, il a rappelé la nécessité pour les ivoiriens de créer les conditions d’une paix durable en Côte d’Ivoire.

A cet effet, Il a fait sienne de la citation du président feu Félix Houphouët Boigny « Entendez-vous, même si cela doit se faire contre moi… » .

Pour le guide religieux « C’est seulement dans un climat de paix durable que le pays va se développer. Aujourd’hui, nous vivons en Côte d’Ivoire dans une paix relative. Même si aucune œuvre humaine n’est parfaite, sachons apprécier ces moments, et rendons grâce aux autorités actuelles, pour leurs efforts d’instauration d’un climat de paix durable en Côte d’Ivoire » a-t-il relevé.

Par ailleurs, il a exhorté ses coreligionnaires à faire de la télévision « Al Bayane » une réalité, en contribuant significativement à son installation.

Après cela, il a fait des prières et bénédictions pour les autorités du pays, notamment pour le président de la République SEM. Alassane Ouattara et le gouvernement du premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Mohamed Kaïraba