L’utilisation du Logo du PDCI-RDA par le RHDP-Parti unifié.

Utilisation de son logo/ Le PDCI-RDA « dénonce une manœuvre de manipulation, d’intoxication et de désinformation »

Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) dénonce des tentatives de débauchages des cadres de son parti. Le Pr Maurice Kakou Guikahué l’a fait publiquement, au cours d’une conférence de presse, ce mercredi 29 Août, en fin de journée, au siège de son parti à Cocody.
Les choses ne vont plus bien depuis quelques mois entre le parti du Président Henri Konan Bédié, le PDCI-RDA et la coalition politique du Président Alassane Ouattara, le RHDP unifié.
Face à la presse nationale et internationale et au nom du Président du parti,  le secrétaire exécutif du parti septuagénaire a dit son indignation face à l’utilisation du logo du PDCI-RDA par le RHDP-Parti unifié. Puis a abordé la question des candidatures apparues à la fois sur la liste des candidats du PDCI- RDA et celle du RHDP- Parti Unifié.
Pour clore, il a demandé au gouvernement le réaménagement de la date des élections municipales et régionales compte tenu des vacances judiciaires et du vaste « mouvement préfectoral qui freinent le cours normal de la délivrance des actes administratifs et judiciaires exigés pour la constitutions des dossiers  des candidatures ».
Infodirecte vous propose l’intégralité des propos liminaires de cette conférence de presse.
« Les membres du Secrétariat Exécutif et moi- même, sommes heureux de vous recevoir ce jour. Nous saluons votre présence massive à cette rencontre d’échanges.
 Au cours de la présente conférence de presse, nous aborderons successivement trois points :
– La question des candidatures apparues à la fois sur la liste des candidats du PDCI- RDA et celle du RHDP- Parti Unifié.
– L’utilisation du Logo du PDCI-RDA par le RHDP-Parti unifié.
– Et le réaménagement de la date des élections municipales et régionales.
Concernant les candidatures parues dans la presse à la fois sur la liste des candidatures parrainées par le PDCI-RDA et celle du RHDP-Parti Unifié,
Le lundi 27 Août 2018,  sur convocation et sous la présidence de Son Excellence Henri KONAN  BEDIE, Président du PDCI-RDA, s’est tenue en sa résidence de Cocody, une réunion des candidats aux élections locales d’octobre 2018, figurant à  la fois sur les listes de parrainage du PDCI-RDA  et du RHDP-Parti Unifié.
Au terme des clarifications, l’écrasante majorité des personnalités interpellées a réaffirmé son appartenance au PDCI-RDA et confirmé sa détermination à conduire la liste investie par le PDCI-RDA.
Il est également apparu qu’il s’agit d’une tentative de débauchage de nos cadres à travers le chantage sur les postes occupés dans l’administration publique, les intimidations et menaces  de tous genres. En effet, nous observons curieusement depuis quelque temps, des Inspections ciblées dans les municipalités tenues par des cadres du PDCI-RDA, candidats à leur propre succession.
Le PDCI-RDA dénonce ces tracasseries qui violent constamment les dispositions de la constitution. L’article 14 de la constitution garantit aux citoyens un égal accès aux emplois publics et interdit toute discrimination dans l’accès auxdits emplois ou dans leur exercice fondée sur le sexe, l’ethnie ou les opinions politiques, religieuses ou philosophiques.
Le PDCI-RDA rappelle également que l’article 19 de la constitution garantit à tous la liberté de penser et la liberté d’expression ainsi que le droit d’exprimer et de diffuser librement ses idées.
Le PDCI-RDA condamne fermement les pratiques tendant à la déstabilisation et à l’affaiblissement des Partis Politiques concurrents en vue de s’assurer le monopole du contrôle et de l’animation politique nationale. L’existence des Partis Politiques est une exigence démocratique affirmée par l’article 25 de la constitution.
Ce texte dispose que les Partis et groupements politiques se forment et exercent leurs activités librement et concourent à l’expression du suffrage. Ils sont égaux en droit et soumis aux mêmes obligations.
Le PDCI-RDA voudrait attirer l’attention du Président de la République, du Gouvernement et de l’opinion nationale et internationale sur ces  pratiques qui obèrent gravement la gouvernance politique de notre Pays et qui sont susceptibles de constituer des précédents graves dans la gestion future de la Côte d’Ivoire. Il est bon de savoir que la période des Partis- État est révolue.
Relativement à l’utilisation du logo du PDCI-RDA par le RHDP-Parti Unifié, Monsieur Abdallah Albert Toikeusse MABRI, 2 ème  Vice-Président du RHDP-Parti Unifié, agissant par délégation du Président de cette formation politique, a utilisé un logo incluant celui du PDCI-RDA, pour une communication relative aux dispositions pratiques de dépôt des dossiers des candidatures investies par ledit Parti en vue des élections municipales et régionales d’octobre 2018.
Nous rappelons  que le logo utilisé dans ce communiqué est celui du RHDP Groupement Politique qui est dissous et non celui du RHDP-Parti Unifié créé le 16 juillet 2018 et dont Monsieur Abdallah Albert Toikeusse MABRI est le 2 ème Vice-Président.
Nous rappelons également aux dirigeants du RHDP-Parti unifié et portons à la connaissance des observateurs de la vie politique nationale que depuis le 08 août 2018, le PDCI-RDA s’est retiré de l’Accord politique du 12 avril 2018. En conséquence, le PDCI-RDA n’est pas membre du RHDP-Parti Unifié.
Aussi le PDCI-RDA s’insurge-t-il  contre l’utilisation de son logo et dénonce cette manœuvre de manipulation, d’intoxication, de désinformation, source de confusion dans l’esprit des militants du PDCI-RDA et des électeurs. Face à de telles pratiques, le PDCI-RDA se réserve le droit d’agir pour protéger son logo régulièrement déposé auprès de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle(OAPI).
Concernant tout particulièrement la date des élections municipales et Régionales  d’octobre 2018, l’impératif d’inclusivité rappelé par le Chef de l’état, dans son message à la Nation, le 06 août 2018, commande la prise en compte des vacances judiciaires et du récent mouvement préfectoral qui freinent le cours normal de la délivrance des actes administratifs et judiciaires exigés pour la constitution des dossiers des candidatures.
Le PDCI-RDA juge qu’il convie que des dispositions pratiques et techniques soient prises pour un réaménagement des dates de dépôt des dossiers de candidatures et de tenue du scrutin.
Je vous remercie pour votre aimable attention.
Fait à Abidjan, le 29 Août 2018
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA »
Le titre et le chapeau sont de la rédaction
Joël DALLY

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful