Une attaque au couteau en plein Paris fait un mort et quatre blessés

Une personne a été tuée et quatre blessées samedi soir dans le centre de Paris par un homme armé d’un couteau, qui a été abattu par des policiers. L’agression a eu lieu dans le IIe arrondissement, près de l’Opéra, en plein coeur de la capitale, dans un quartier de bars, restaurants et théâtres très fréquenté le samedi soir. La section anti-terroriste du parquet de Paris a été saisie. L’EI a revendiqué l’attaque.

L’homme a agressé au couteau cinq personnes, dont une est morte, aux abords de la rue Saint-Augustin, avant d’être abattu par des policiers a indiqué la préfecture de police. Quatre personnes ont été blessées: deux ont été transportées en « urgence absolue » à l’hôpital européen George Pompidou dans le XVe arrondissement, deux autres sont en « urgence relative ». Un peu plus tard dans la soirée, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a toutefois fait savoir que ces quatre blessés étaient hors de danger.

L’agression a eu lieu peu avant 21h00 rue Monsigny, dans le IIe arrondissement, en plein coeur de Paris, près de l’Opéra, un quartier touristique de bars, restaurants et théâtres très fréquenté le samedi soir. Un policier a fait usage d’un pistolet à impulsions électriques pour maîtriser l’assaillant, qui avait menacé les forces de l’ordre. Puis un deuxième fonctionnaire de police lui a tiré dessus à deux reprises, le blessant mortellement, selon une source policière.

« A ce stade et sur la foi d’une part de témoignages faisant état du fait que l’agresseur a crié « Allah Akbar » en attaquant les passants au couteau, et compte tenu du mode opératoire, nous avons saisi la section antiterroriste du parquet de Paris » a annoncé le procureur de Paris, François Molins. La brigade criminelle est également saisie ainsi que la sous-direction anti-terroriste (Sdat) et la DGSI (Direction générale de la Sécurité intérieure). Les motivations de l’agresseur restent pour l’heure inconnues. L’organisation jihadiste Etat islamique a revendiqué l’attaque dans la soirée, selon le SITE Intelligence Group.

L’enquête est menée notamment sous les qualifications d’« assassinat » et de « tentatives d’assassinat sur personnes dépositaires de l’autorité publique », « en relation avec une entreprise terroriste », a précisé François Molins. Un important périmètre de sécurité a été mis en place dans un secteur bouclé où ont convergé un nombre impressionnant de véhicules de police, de pompiers et de secours.

Cette attaque intervient alors que la France vit sous une constante menace terroriste. La dernière attaque meurtrière, le 23 mars à Carcassonne et à Trèbes (Aude), avait porté à 245 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015.

Source : Rfi.fr

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful