Exif_JPEG_420

Trois Questions à Diaby Ibrahim « Les contrevenants à ce règlement seront sévèrement punis »

Entouré d’information et de sensibilisation auprès, de ses collègues transporteurs routiers de marchandises de Côte d’Ivoire, depuis peu, sur l’application du règlement N° 14 de l’UEMOA, rentré en vigueur de le premier novembre 2017, M. Diaby Ibrahim, Directeur Général du Haut Conseil du Patronat des Entreprises de Transport Routier de Côte d’Ivoire , à l’escale de Yamoussoukro, dans un entretient qu’il nous a accordé, donne les avantages et les conséquences de la non applicabilité de cette disposition.

Vous venez d’appeler les acteurs du transport à veiller à l’application du règlement n° 14 de l’UEMOA, afin du succès de ce règlement là ? Que gagnent-ils en veillant à ce qu’il ait succès au bout de l’application du règlement ?

Il faut dire que l’application du règlement N° 14 de l’UEMOA, qui demande que nous puissions lutter contre la surcharge, à la milite arriver à ne plus surcharger les camions est un règlement salutaire pour les transporteurs. Parce que premièrement, l’application du règlement va permettre aux transporteurs d’éviter désormais les surcharges, en second lieu , lorsque la surcharge sera évitée, le transporteur va maintenir son camion en bon état et Tercio le transporteur va protéger la vie de son équipage , c’est-à-dire l’apprenti et le chauffeur et enfin il va aider à la préservation du réseau routier.

Lorsque tous ces facteurs majeurs sont réunis, l’opération du transport en Côte d’Ivoire et même dans la sous –région Ouest Africaine peut se faire avec des entreprises de transport compétitives. Le plus important, pour nous aujourd’hui, c’est d’arriver à faire en sorte que les transporteurs atteignent cette norme de compétitivité, en respectant ce règlement qui au fond est fait pour nous permettre d’atteindre cette norme de compétitivité .Aujourd’hui donc, nous lançons un appel à tous les transporteurs routiers ,qui sont dans le secteur de transport de marchandises et qui sont même le secteur du transport autres que celui des marchandises .

Que tout le monde fasse en sorte que les véhicules puissent rouler sur les routes avec les charges qui sont recommandées par les dispositions réglementaires .Cela nous évite beaucoup de dégâts et cela nous amène d’avantage à rentabiliser nos investissements .

On sait combien le secteur du transport est désorganisé. On s’attend donc à des brebis galeuses qui viendront transgresser cette norme. Quelles sont les mesures concrètes, que vous conseillez à vos délégués, pour être les gendarmes et les policiers des transporteurs ?

La première des choses, dans un premier temps, c’est l’information. Notre rôle aujourd’hui, c’est de servir de relais, pour d’abord la cible que constituent les transporteurs. Que cette cible là est l’information exacte. Et en suite attiré leur attention sur les conséquences de la non applicabilité de ce règlement Et les textes sont suffisamment clairs. Non seulement, il ya délestage, mais il y a également ce qu’on appelle pénalité par tonne de surcharge transportée .

Et c’est ce qui va avoir une incidence néfaste sur la vie de l’entreprise. Parce que en terme de rentabilité financière.

Aujourd’hui, nous sommes en campagne de sensibilisation pour demander aux uns et aux autres de se conformer à ce texte, qui véritablement vient régler un gros problème que nous avons aujourd’hui, dans le secteur du transport , c’est-à-dire la surcharge des camions au-delà des normes requises avec un tarif de transport qui ne tient pas compte des efforts fournir par les transporteurs .

En cas de surcharge, quelles sont les sanctions ?

En cas de surcharge la loi est suffisamment claire là-dessus. C’est 20.000f CFA par tonne surchargée, au plan nationale et 60.000 f CFA par tonne surchargée, au cas où si vous êtes en transit pour le transport international. Donc, avec délestage bien entendu.

Mais aujourd’hui, Il s’agit dans un premier temps d’appliquer le règlement avec 40% de tolérance. Ça veut dire que nous ne sommes pas dans l’application complète, nous sommes avec 40% de tolérance en attendant avec l’application complète qui sera appliquée pour le début de l’année 2018.

Kairaba Mohamed

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful