Top 5 des villes burkinabé les plus atteintes par le VIH/SIDA

Selon le Conseil national de lutte contre le VIH/SIDA et les infections sexuellement transmissibles (CNLS-IST), cinq villes du Burkina Faso, dont Ouagadougou, enregistrent un taux de personnes atteintes par le VIH/SIDA au-dessus de la moyenne nationale qui est de 0,90%.

1- Gaoua
Gaoua est la capitale de la province du Poni et la capitale du peuple Lobi, connu pour son indépendance et la richesse de sa culture et de son art. Elle est située dans la région du Sud-Ouest au Burkina Faso.

Selon le secrétaire permanent du CNLS-IST, Dr Didier Romuald Bakouan, c’est la ville de Gaoua, capitale de la région du Sud-ouest du Burkina, qui arrive en tête des villes les plus atteintes avec un taux de prévalence de 2,6%.

2- Koudougou
Koudougou, appelée Nandon par les gourounsi en langue lyele, est une ville du Burkina Faso, la troisième en population après Ouagadougou et Bobo Dioulasso. L’emblème de la ville est le baobab.Koudougou est également la troisième capitale du showbiz, elle arrive avec un taux de prévalence 2,5%.

3- Bobo-dioulasso
Bobo-Dioulasso est la capitale économique du Burkina Faso et la deuxième ville en population après Ouagadougou. Bobo-Dioulasso enregistre, quant à elle, un taux de 2,2% de séroprévalence.

4- Ouahigouya
Ouahigouya est par son importance l’une des cinq grandes villes du Burkina Faso.Capitale de la région du Nord, Ouahigouya se positionne à la quatrième place avec un taux de prévalence 2,2%.

5- Ouagadougou
Ouagadougou, appelée familièrement Ouaga, est la capitale et plus grande ville du Burkina Faso, avec une population de 1,62 million d’habitants en 2012. C’est le centre culturel, économique et administratif du pays. Les habitants de Ouagadougou sont les Ouagalais. Fort heureusement pour Ouagadougou, la capitale, elle se retrouve en dernière position avec un taux de séropositivité de 2%.

En outre, le Dr Bakouan a indiqué que près de 110.000 personnes vivent avec la maladie avec une forte prévalence chez :

– les travailleuses du sexe **Kpoclés** (16,1%)

– les homosexuels (3,6%)             

– les détenus (2,98%).
Toutefois, plus de 50.000 personnes bénéficient d’un traitement antirétroviral, soit une couverture de 67%.

Burkinaoneline.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful