Sylvie Tellier : « La générosité commence par un sourire et du temps consacré aux autres »

Au lendemain de la présentation officielle des candidates au concours Miss France 2018, Sylvie Tellier, la directrice générale de l’organisation, détaille pour Aleteia ce qui l’a conduit à créer avec d’autres anciennes Miss une association qui s’engage auprès des gens qui souffrent.

Elle évoque avec nous sa foi et sa conception de la générosité.

Miss Lyon puis Miss France 2002, Sylvie Tellier est aujourd’hui la directrice générale de l’organisation Miss France. Elle répond à Aleteia sur ce qui lui tient à cœur : défendre les causes de l’Association Les Bonnes Fées au sein de laquelle pas moins de quinze anciennes Miss se sont réuni pour offrir, à leur tour, ce petit coup de baguette magique à ceux qui en ont besoin.

Aleteia : Quand avez-vous eu l’idée de créer votre propre association caritative ?
Sylvie Tellier : C’était en 2015. Ca me trottait dans la tête depuis quelques années. Vous savez, nous avons été super gâtées en tant que Miss France, moi la première. Et pourtant nous n’avons pas forcément eu une enfance très facile. Personnellement, je suis issue d’une famille monoparentale avec une maman qui s’est donnée beaucoup de mal. J’ai vraiment eu beaucoup de chance d’avoir été bien entourée et d’avoir remporté ce titre. Aujourd’hui j’ai un super job, un mari et deux enfants, je suis heureuse !

Ce n’est pas le cas de tout le monde..

Justement. Mon idée, c’était de dire aux autres Miss France que nous avons eu la chance d’être élues par des téléspectateurs qui nous ont propulsées vers un univers doré. Donc servons-nous de cette notoriété pour rendre la pareille, dans la mesure de nos possibilités, aux gens qui souffrent autour de nous. J’ai créé l’association Les

Bonnes Fées en 2015 pour cela.

Pourquoi ce joli nom ?

Cette année là, la Miss en titre s’appelait Flora Coquerel. Flora est le nom d’une des fées dans la Belle au Bois Dormant. Et je me suis dit que c’était ça ! D’un coup de baguette magique, nous les Miss allions essayer d’être des fées.

Source : fr.aleteia.org