Exif_JPEG_420

Semaine nationale de la sécurité routière et de la JASR / Des journalistes et des responsables d’Ong formés par l’Oser sur des notions de sécurité routière

L’Office national de la sécurité routière (Oser) célèbre depuis le lundi 13 novembre 2017 jusqu’au dimanche 19 novembre 2017, la semaine nationale de sensibilisation à la sécurité routière 2017 combinée avec la 6ème Journée Africaine de la Sécurité Routière (JASR) dont le thème est: « Tous unis pour sauver des vies sur nos routes ».

A cette occasion, l’Oser a procédé, le vendredi 17 novembre 2017, à la formation des hommes et femmes de médias et des responsables d’ong sur les notions de sécurité routière à son siège à Koumassi. Avant cette formation, le Directeur général, Dr. Echui Aka Désiré, depuis le Burkina Faso, où il est déplacement, par le biais du téléphone portable du Directeur général adjoint, Kamagaté Tidiane, a remercié les participants d’avoir accepté cette invitation pour le renforcement de leurs capacités en matière de sécurité routière.

Exif_JPEG_420

Le formateur du jour, Sindé Dosso, a, pendant près de trois (3) heures d’horloge, permis aux journalistes de savoir ce que c’est que l’Oser, créé depuis 1978 et qui attend l’entrée en vigueur d’un nouveau décret d’application le 3 novembre 2018. Il a également parlé des missions de l’Oser basées sur les études, les recherches…, les actions de l’Oser en matière de contrôle routier et les perspectives.

Aussi, les impétrants ont également été formés sur les notions telles que sécurité routière, victimes, tués, blessés, indemnes, usagers de la route, indicateurs de sécurité, taux de gravité, taux de mortalité routière, taux de morbidité routière, la densité d’accident et comment calculer tous ces taux.

Cette formation s’est terminée par la remise de diplômes aux bénéficiaires par le ministre des Transports Amadou Koné au 8ème étage de l’immeuble Sciam au Plateau à salle de conférence du Ministère des Transports.

A cette occasion, le DGA de l’Oser, a indiqué que ce sont 17 journalistes et 13 responsables d’Ong qui ont bénéficié de cette formation de renforcement de leurs capacités en matière de sécurité routière.

Le ministre des Transport a, pour sa part, félicité l’Oser pour avoir initié cette journée de formation qui fait partie de sa stratégie de sensibilisation des usagers de la route. Pour le ministre Amadou Koné, les chiffres dans le cadre de l’insécurité routière en Côte d’Ivoire ne sont pas bons. Parce qu’à l’en croire, au sud du Sahara, la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud sont les deux pays où le nombre d’accident est le plus élevé. « Malgré les efforts de sensibilisation, il y a de plus en plus d’accidents provoqués par les deux roues qui ont fait leur apparition il n’y a pas longtemps », a-t-il déploré.

Exif_JPEG_420

Amadou Koné a indiqué que son département ministériel prendra ses responsabilités pour lutter contre cette nouvelle situation. Il a également reconnu qu’il faut donner les moyens aux médias et aux ong en vue d’aider le gouvernement à lutter contre l’insécurité routière.

Le ministre des Transport de Côte d’Ivoire a invité chacun à jouer son rôle.

Exif_JPEG_420

Amadou Koné est revenu sur la situation déplorable des visites techniques. Ce sont, a-t-il argué, mois de 10% de véhicules qui font en réalité, des visites techniques chaque année. Il est revenu sur la situation désolante du vieillissement du parc auto ivoirien. « Sur 7 055 véhicules, seulement 06 ont un an d’âge. 985 ont plus de 21 ans et 85% de véhicules ont plus de 10 ans », a déclaré le ministre Amadou Koné.

Il n’a pas manqué d’interpeller les propriétaires de véhicules à se soumettre à l’esprit de discipline et au civisme. Pour lui, tout est en train d’être mis en œuvre afin de changer beaucoup de facteurs négatifs dans le domaine du transport et de la sécurité routière en Côte d’Ivoire. Il s’agit entre autres du renouvellement du parc auto, l’avènement du permis à point, l’installation d’appareils pour les contrôles automatiques des véhicules…

Il faut noter que selon le dernier état des lieux de l’accidentologie en Côte d’Ivoire, en 2016 il y a eu 10 718 accidents, pour 991 tués, 9457 blessés graves et 8651 blessés légers pour 9,24% de taux de gravité. Pour cette édition couplée de la semaine nationale de sensibilisation à la sécurité routière et de la Journée africaine de la sécurité routière, en plus de cette journée de formation des hommes et femmes de médias ainsi que de Présidents d’Ong, il y a eu la déclaration du gouvernement, des prières dédiées à cette journées dans des mosquées et des églises…

UPLCI

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful