Un mois après, la ville économique toujours privé des journaux

SAN-PEDRO/ Un mois après, la ville économique toujours privé des journaux

Depuis le samedi 2 juin 2018, l’unique fournisseur des journaux à San Pedro a véritablement fermé son dépôt transformé à faire d’autres business. Privant ainsi les lecteurs de cette ville et l’ensemble des sociétés éditrices des journaux vers une énorme perte pour ce qui concerne la destination via San-Pedro, deuxième pôle économique du pays.
Le motif à cette rupture entre le livreur local de la presse et la société Edipresse d’Abidjan, ce dernier évoque un inventaire entre lui et Edipresse.
A l’entendre, les parties sont en pourparler, et le problème perdure. A quand donc le retour des journaux papiers dans les kiosques à San-Pedro? La question reste posée.
Pour l’heure, les lecteurs n’ont qu’une seule destination chez un particulier, qui est la Librairie de France. Aussi, le particulier en lui-même vend ses journaux selon son rythme avec parfois des retours sur Abidjan. Pour ce lecteur, Adama Sanogo dit Zico, président d’un club de formation de football, il y a urgence.
Non seulement le seul particulier distant pour la plupart des populations sur qui nous nous rebattons, ne peut en aucun cas servir tout ce bon monde de lecteur dans une cité portuaire comme San-Pedro.
 » Nous mettons à contribution nos autorités compétentes à s’investir en générant des emplois pour les jeunes  » a suggéré M. Adama Sanogo. Malgré la crise des journaux papiers dans les kiosques, beaucoup sont ceux qui s’informent par d’autres canaux via les réseaux sociaux.
Mbb/correspondant

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful