Rentrée de classe pour les sénateurs ivoiriens 

Présidée par le Président du Sénat, SEM Jeannot AHOUSSOU – KOUADIO, la cérémonie solennelle d’ouverture de la session du Sénat s’ est déroulée ce jeudi à la Fondation Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro.  A cette importante cérémonie ont pris part plusieurs hautes personnalités dont le Chef de l’État SEM Alassane Ouattara, le vice-président Daniel Kablan Duncan, le President du PDCI Henri Konan Bedie et son épouse,  le President de l’Assemblée Nationale Soro Kigbafori Guillaume, le nonce apostolique , l’invitée spéciale Lucie Milebou-Aubusson, Présidente du Sénat Gabonais, pour ne citer que ceux-là, a constaté INFODIRECTE.

D’entrée, la rentrée solennelle du Sénat s’ est ouverte par la formule consacrée dite par le president du Sénat. « Mesdames et messieurs les sénateurs, mesdames et messieurs, la séance est ouverte » a-t-il dit.

Dans son discours solennelle, le tout nouveau Président, a invité ses pairs à prendre la place qui est la leur pour « écrire l’histoire du parlement ivoirien« . « Chers collègues, notre nouvelle qualité nous confère, vous n’en doutez point, des privilèges, notamment celui de figurer aux côtés d’illustres personnalités qui, avant nous, ont su écrire l’histoire parlementaire de notre pays. Je veux notamment citer, Felix Houphjouët-Boigny, Auguste Denise, Biaka Boda, Capry Djédjé, Philippe Grégoire Yacé, Henri Konan-Bédié, Charles Bauza Donwahi, Emile Brou, Mamadou Koulibaly« , fait-il savoir.

C’est pourquoi, il estime que « Le Sénat n’entend donc pas s’engager dans une quelconque revendication d’un rôle identique à l’Assemblée Nationale, pour en devenir, au final son clone, ni être le substitut de l’Administration, notamment celle en charge de la décentralisation. Nous devons mettre le doigt sur la qualité des textes à produire ; en évitant de se laisser entrainer dans la production pléthorique de lois. Nous devons travailler avec célérité mais avec toujours plus d’efficacité, afin de permettre aux utilisateurs des lois de le faire en toute clarté et éviter au maximum, les interprétations« .

Pour Alassane Ouattara, «le Sénat n’est pas un luxe mais une nécessité de développement ». Car il vise « à renforcer l’appareil législatif et d’en accroitre son efficacité. »

Le Sénat devient ainsi pour, le President de la République de Côte d’Ivoire, un cadre de réflexion de haut niveau. En un mot, le Sénat c’est la chambre de la sagesse.

« Nous appelons de tous nos vœux, une riche et étroite collaboration entre l’assemblée et le Sénat sans pour autant que chaque chambre ne renie sa spécificité » conclut-il.

Aussitôt installé que le Sénat est à la tâche. Dès vendredi,est prevue la première plénière du Sénat, pour la mise en place d’un comité ad’hoc qui réfléchir à la rédaction des statuts et du règlement intérieur de cette institution.

Enfin d’après-midi de ce jeudi, le Chef de l’État a échangé avec le corps préfectoral sur les questions liées aux attaques sur les symboles de l’Etat et l’alignement de leur statut au même niveau que celui des autres Grands corps de l’Etat.

 

Joël DALLY, Yamoussoukro

 

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful