Région du Gbôklè / Développement local: le ministre Philippe Légré soulage la jeunesse

Le ministre Philippe Dapka Légré, président du conseil régional du Gbôklè, a procédé, le vendredi 11 avril 2018, à Sassandra, au lancement officiel du Programme emploi jeune et développement de compétences (Pgdec).

Placé sous le haut patronage du président du Senat, Jeannot Ahoussou Kouadio, ce grand projet générateur de revenu vise à court terme l’insertion de 780 jeunes et femmes et à moyen terme 1516 jeunes et femmes du Gbôklè.

Dans son adresse devant un parterre de jeunes qui n’ont pas voulu bouder la cérémonie, malgré la pluie qui s’est abattu sur la ville, l’ex-ministre des sports a demandé à la jeunesse de s’approprier le projet afin d’être autonome et avoir une indépendance économique.

Donnant les grandes articulations de cette activité qui répond au norme du Programme présidentiel d’urgence (Ppu)en présence du préfet de la région, Lamine Coulibaly, le Vice-président du Rassemblement des républicains (Rdr), chargé de la logistique et du maintien d’ordre, également chargé des régions du Gbôklè et de la Nawa, a réaffirmé sa reconnaissance au président de la République, Alassane Ouattara et au président du Sénat, Jeannot Ahoussou Kouadio qui, selon Philippe Légré, a joué un rôle prépondérant dans l’obtention dudit projet.

 »L’insertion socio professionnelle et l’emploi jeune est l’un des voeux les plus chers pour président Ouattara. Nous nous battons tout comme le président pour la réussite de notre région et surtout pour la jeunesse… C’est pour le bonheur des jeunes et des femmes que nous nous mettons à la tâche pour un avenir meilleur.

Je bénis tous ceux qui nous ont aidé à obtenir ce projet », a déclaré le dinosaure de la région. Par ailleurs, le natif de Dassioko a indiqué qu’il s’agit d’un projet de prise en charge pour assurer la dignité des jeunes.

Pour sa part le directeur du Pgdec, Emmanuel Pierre Gnabli, a égrainé un long chapelet des conditions d’obtention des fonds, non sans souligner que tout est gratuit.  »Au nom de la jeunesse nous témoignons notre infini reconnaissance et remerciement au ministre Légré qui a toujours pensé au bonheur de la population et sortir le Gbôklè dans sa léthargie.

Les bénéficiaires pourront avoir entre 500000 et 1000000 FCFA, selon la nature du projet », s’est réjouit M Gnabli. Quant au préfet, il a promis de veuille au bon usage des fonds pour donner un nouveau visage à Sassandra.

C. Kouakou

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful