Réconciliation et développement/ Depuis San-Pedro, l’évêque Jean Jacques Koffi Oi Koffi interpelle le président Alassane Ouattara

L’évêque du diocèse catholique de San-Pedro en a appelé directement au président de la république, Alassane Ouattara à libérer les prisonniers de la crise politique, lors d’une messe dédiée à la paix, célébrée à l’église catholique Notre Dame de Fatima de San-Pedro.

C’était le dimanche 31 décembre 2017, en présence du préfet de région, préfet du département de San-Pedro, Coulibaly Ousmane, d’élus locaux et des responsables de partis politiques.

Une messe qui d’ailleurs a été sollicitée par l’autorité préfectorale, a vu la forte mobilisation des fidèles des églises catholiques et de la population. Selon le préfet, Coulibaly Ousmane, cette messe avait sa place puisque nos croyants prennent une part active à la stabilité de notre pays. L’initiative d’une messe voulue par le président de la république, pour entrer dans la nouvelle année 2018.

 » Pour ce que cette réconciliation se concrétise en acte, il faut qu’on pense à gratifier tous les prisonniers, quelques soit les infractions. A mon âme de pasteur, nous sommes vers la fin de l’année 2017.

Pour désirer la paix, il faut que nous puissions parler en artisans de paix. C’est pourquoi j’invite le président de la république à revoir tout peu sa copie. Nous le savons capable et d’homme aimant son peuple «  a lancé Monseigneur Jean Jacques Koffi Oi Koffi.

Autre fait évoqué par l’évêque, est relatif au développement local du deuxième pôle économique du pays.

La zone côtière, pôle de richesse face à l’impact négatif des dégradations très avancées des routes, l’homme de Dieu a émis un second vœu au président de la république dans ce sens.

MC Blé Blé
(correspondant régional)