Pascal Affi N’Guessan « la CEI est caduque, pas de nouvelle élection sans sa reforme »

La plate forme de la société civile a rencontré les 15 parties de l’opposition pour formuler des recommandations concernant la formation de la CEI, reforme découlant de l’arrêt de la cours Africaine de justice. S’était ce mardi 13 février 2018 au siège du RPP à cocody.

Le président de La plate forme de la société civile, Fernand Goz, a fait cette déclaration « nous avons souhaité que le nombre de commissaires soit réduit passant de 17 à 13 et qu’il est une représentation équilibrée du pouvoir et de la société civile à raison de 3 par composante.et notre souhait que cette CEI soit dirigée par la société civile ». a t il indiqué.

Selon Pascal Affi N’guessan « l’arrêt de la cours Africaine de justice dit que la CEI actuelle est caduque et tout ce quelle fait est frappée d’illégalité sur le plan internationale. De nouvelles élections avec une nouvelle CEI, dans le cas contraire ça sera de l’argent gaspillé.

Le gouvernement n’a pas d’autre choix que d’appliqué une décision de justice internationale ». A t il ajouté

Patrick Kouamien