Ouattara interpelle son aîné : « Que Bédié ne renie pas sa signature (…) Pas de divorce dans ce mariage »

La vie politique de la Côte d’Ivoire a connu un tournant décisif ce début de semaine. Le projet de parti unifié tant voulu par un certain nombre de leaders de la classe politique ivoirien vient de prendre forme. Il s’agit bien de l’érection du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) qui rassemble les partis de la coalition au pouvoir en dehors du PDCI, de Henri Konan Bédié.

Le Chef de l’Etat SEM Alassane Ouattara, Président d’honneur du RDR, sans surprise a été élu à l’unanimité, dans l’après-midi de ce lundi à Abidjan au cours d’une assemblée générale constitutive, Président de cette nouvelle formation politique, par les membres de cette coalition. Selon lui, « La création du RHDP vient à point nommé. Il vise à magnifier les œuvres et l’esprit du Père Fondateur de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët Boigny.

 

2020, Ouattara décline l’offre

Honoré d’assurer la présidence du RHDP, Alassane Ouattara s’est prononcé sur ses ambitions politiques pour 2020, contre toute attente, il a fait savoir qu’il passerait le témoin à une nouvelle génération.  »La France a aujourd’hui un président qui a 40 ans, je ne dis pas que je suis vieux mais cela donne à réfléchir. Le monde change. Nous devons travailler le président Bédié et moi, la main dans la main pour transférer le pouvoir à une nouvelle génération en 2020 » a déclaré Alassane Ouattara.

Mais, il souhaite que les éventuels candidats de cette coalition aillent aux différentes élections en RHDP.
Le nouveau Président du parti unifié a, cependant, soutenu qu’il fallait tirer des leçons des incompréhensions du passé entre lui et Bédié « qui ont coûté pas mal de choses à la Côte d’Ivoire ».

 

Les menaces de Bédié

Le Parti de Henri Konan Bédié, Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), n’a pas pris part à l’assemblée constitutive du RHDP, contrarié des termes de l’alliance proposée.
N’zuéba qui a soutenu par deux fois Alassane Ouattara pour les élections présidentielles, espère un retour d’ascenseur. Dans son discours, le président Ouattara a lancé un appel au président Bédié. « Que Bédié ne renie pas sa signature (…) Pas de divorce dans ce mariage » prévient-il.

Bien avant l’AG, le « Sphinx de Daoukro » a produit des communiqués selon lesquels aucun militant ne devrait y prendre part sinon il s’exposerait à des sanctions. Des extraits « Pour notre part, nous n’irons pas à la création d’un autre parti en dehors du PDCI-RDA. Nous sommes et demeurerons dans le PDCI-RDA. Tout le reste ne nous concerne pas. N’empêche, (…) ceux qui iront à cette AG constitutive du parti unifié, se seront exclus par eux-mêmes », a-t-il prévenu. « Si l’on voit à cette cérémonie des personnes en uniforme du Pdci-Rda, cela relève de la pure manipulation et de l’imposture ».

Ce qui confirme que depuis un certain, ADO et son aîné ne parle plus le même langage. Ce divorce qui semble être consommé risque certainement de faire perdre au PDCI certains cadres, pro-parti unifié.

Un groupe de dissidents du PDCI composé de cadres de ce parti qui se revendiquent pro-parti unifié n’ont pas hésité à se présenter à ce rassemblement et qui étaient fièrement vêtus des tenues aux couleurs et insignes de ce parti. Il s’agit entre autre du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, de l’ambassadeur Bernard Ehui Koutouan et de son épouse Odette Ehui Agnéro, présidente des femmes urbaines du Pdci-Rda (Ufpdci urbaine), de Félix Anoblé, député de San-Pedro, actuel Secrétaire d’Etat dans le nouveau gouvernement.

 

RHDP, le grand retour de Mabri

L’on peut le dire aisément, Dr Albert Mabri Toikeusse, Président de l’Union pour la Démocratique et la Paix en Côte d’Ivoire signe un retour fracassant sur la scène politique. Longtemps écarté du jeu politique, l’actuel Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique vient d’être nommé deuxième vice-président du RHDP derrière Henriette Dagri Diabaté qui en est la Première.

Au pupitre, il a tenu à rendre hommage aux pionniers et conservateurs des valeurs houphouétistes. Il s’agit entre autres du Président Ouattara, Laurent Dona Fologo et Henri Konan Bédié pour qui il souhaite un retour rapide au sein de la coalition.

 

Et Fologo vola la vedette !

En costume noir: Laurent Dona Fologo

Il a fait les beaux jours de la politique ivoirienne. Il bât désormais en retrait pour permettre à la jeune génération de porter haut le flambeau de l’houphouétiste. Laurent Dona Fologo, parce que c’est de lui qu’il s’agit, a mis en ébullition tout le palais des congrès de l’Hôtel Ivoire lorsque les cameras se sont braquées sur lui. A son grand étonnement, la foule lui a fait un « standing ovation ». Ce grand fidèle compagnon d’Houphouët n’a pas voulu de se faire raconter cet évènement d’envergure qui matérialise un grand projet qui porte le nom du père fondateur de l Côte d’Ivoire.

 

Joël Dally & Martin Ouattara

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful