Mondial 2018: l’Afrique du Sud, une dernière étape à ne pas rater pour les Lions

Le Sénégal, qui joue vendredi face à l’Afrique du Sud un match qui peut l’envoyer à la Coupe du monde pour la deuxième fois de son histoire, a commencé sa préparation lundi à Paris. A quelques heures de rallier Polokwane, l’ambiance était détendue. Mais la pression ne va pas tarder à monter…

Le Sénégal est à un pas d’une deuxième qualification à la Coupe du monde. Ou plutôt à deux points de la Russie. Des points à prendre face au même adversaire, l’Afrique du Sud* (le 10 novembre à Polokwame, le 14 à Dakar), pour disputer un deuxième Mondial après celui de 2002.

A quelques heures d’un rendez-vous qui pourrait transformer leur rêve en réalité, les joueurs du Sénégal, en regroupement à Roissy, dans la banlieue parisienne, affichent une décontraction qui tranche avec l’enjeu de la rencontre de vendredi. « C’est comme d’habitude, affirme le joueur de Metz Opa Nguette. Une bonne ambiance amicale, même si on sait qu’on va jouer un match décisif »

« On ne va pas changer nos habitudes, on est relax, mais forcément, la tension va monter petit à petit à l’approche de la rencontre », concède de son côté le sélectionneur Aliou Cissé, interrogé par RFI lundi à Roissy.
Sadio Mané est bien là

C’est dans un petit complexe sportif à Roissy-en-France, que les Lions se sont entraînés lundi pendant 45 minutes, histoire de garder « les organismes sous tension », après des matches dans différents championnats européens ce week-end.

Pour certains comme Opa Nguette, lanterne rouge de la Ligue 1 avec Metz, ces retrouvailles en sélection constituent « une bouffée d’oxygène », et la perspective de se qualifier à la Coupe du monde, « une opportunité extraordinaire ».

Pour l’heure, 22 des 25 joueurs convoqués par Aliou Cissé ont répondu présent dès le premier jour du regroupement. Seuls manquaient Lamine Gassama (retard excusé), Kara Mbodji (suspendu pour le premier match) et Khadim Ndiaye, qui rallie directement l’Afrique du Sud à partir de Dakar.

Un temps annoncé forfait, Sadio Mané, le joueur de Liverpool, est bien présent, et a effectué l’intégralité de l’entraînement, après avoir joué 77 minutes avec son club ce week-end.
Prières

Les Lions ne semblent pas pour l’instant tétanisés par l’enjeu de ce duel décisif. Sadio Mané et ses compagnons pourront toujours prendre conseil auprès de trois anciens internationaux, aujourd’hui dans le staff, qui avaient été parmi les héros du Sénégal lors de la première qualification au Mondial, en 2002 : le sélectionneur Aliou Cissé, l’entraîneur des gardiens Tony Sylva, et le coordonnateur Lamine Diatta.

« Le contexte n’est pas le même, se rappelle Cissé, qui était le capitaine de l’équipe. En 2002, il fallait gagner face à la Namibie avec au moins 5 buts d’écart et espérer que l’Egypte n’en fasse pas de même contre l’Algérie. Cette fois, nous avons notre destin en main. Gagner à Polokwane, nous qualifierait, et y prendre un point nous mettrait dans de bonnes conditions avant le match de mardi ».

L’objectif donc est de ne pas perdre face aux Bafana Bafana. Et même les petits nouveaux, comme le Bordelais Youssouf Sabaly, convoqué pour la première fois, s’est mis au diapason, côté état d’esprit.

« Mes ambitions sont les mêmes que le reste de l’équipe : gagner les matches pour aller à la Coupe du monde ».
Lundi, la séance d’entraînement a fini comme elle avait commencé : par des prières.
Pour les Lions, rien ne sera de trop pour une deuxième qualification à la Coupe du monde.
Source : Rfi.fr

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful