Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité-Société civile, un cadre permanent de concertation

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, représenté par son directeur du cabinet, Vincent Toh Bi, et le directeur général de l’administration du territoire Amani Ipou Félicien ont rencontré les responsables des ONG et associations de la société civile ivoirienne, pour échanger sur des questions d’intérêts communs, en ce qui concerne la création d’un cadre de concertation. C’était le jeudi 5 avril 2018 au plateau.

Les différentes interventions des membres la société civile ont dénoncé le laxisme du gouvernement ivoirien dans le traitement de certains problèmes comme la cherté de la vie.

Les questions de statut d’utilité publique et surtout la lenteur du processus de délivrance de l’agrément de fonctionnement des ONG, ont été évoquées.

Après les avoir écouté, au regard des différentes problématiques propre à chacune des organisations ,Le représentant du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Vincent Toh Bi, les a assuré en ses termes . « Les problèmes seront désormais traités au cas par cas à travers un cadre permanent de concertation entre le ministère de l’Intérieur et la société civile.

Ce sont donc les bases de cette franche collaboration qui viennent d’être jetées au cours de cette réunion. Ce cadre de concertation va permettre une administration plus efficiente du territoire » .a t-il dit.

Dr Marie Paule Kodjo, présidente de l’ONG Playdoo-CI ,à la sortie de la rencontre « c’est une bonne initiative du ministère de l’intérieur et de la sécurité. Nous organisation de la société civile, sommes venues nombreuses car c’est une première.

Nous adhérons à cette rencontre qui nous permettra de nous faire entendre par les autorités. En fin nos problèmes trouveront une oreille attentive. Nous espérant que ce cadre de concertation soit récurent».a t elle exprimé.

Patrick Kouamien