Man / La DREN va en guerre contre les violences à l’école

La communauté éducative de Man, a échangé mercredi 31 janvier 2018, sur la question des violences dans les écoles.

Cette rencontre qui a enregistré la participation des autorités préfectorales et coutumières, avaient pour but de ressortir les maux qui minent notre école en vue de trouver des solutions au fléau.

Des débats, il est ressorti que, les parents ont démissionné, de nombreux enseignants ne sont plus des modèles, et des apprenants sans boussole s’adonnent à des pratiques peu recommandables.

Des élèves, comme des forcenés, s’insurgent contre le calendrier établi par le ministère et des enseignants les soutiennent sous le regard indifférent de plusieurs parents.

C’est pourquoi, les acteurs du système éducatif invitent les parents d’élèves à inculquer à leurs progénitures, de bonnes mœurs. Veiller sur leurs études, fréquentations et comportements.

Aux enseignants, il leur à été recommandé de créer une saine émulation entre eux et leurs élèves tout en étant rigoureux sur la conduite à tenir au sein des établissements et même au delà.

Aux élèves, il leur a été indiqué, qu’il en sont les grandes victimes.Leur insertion pourrait être difficile du fait de leur bas niveau lié au non respect du quantum horaire.

A cela s’ajoute, la peur qu’ont les entreprises à embaucher des diplômés, fauteurs de troubles. M. Kouakou Kra, directeur régional de l’éducation nationale,qui reconnait que sa circonscription n’échappe pas aux violences dans les écoles depuis sa prise de fonction, plaide pour un changement de comportement des élèves.

Sa vision est de faire de la DREN de Man l’une des meilleurs en parcourant tous les départements pour véhiculer le message d’arrêt immédiat des violences provoquées par les élèves.

Doumbia Balla Moïse ( district des montages )