L’INSERTION SOCIOPROFESSIONNELLE DES ENFANTS VULNÉRABLES, UNE PRIORITÉ POUR LE GOUVERNEMENT

Présidant le 06 décembre à Bimbresso (commune de Songon), la cérémonie d’inauguration du Centre d’action pour le développement (CCAD), dont la mission est le soutien et l’encadrement des jeunes vulnérables ou en voie de radicalisation, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a indiqué que le gouvernement fait de l’insertion des enfants vulnérables une priorité.

« La vulnérabilité des enfants est un sujet qui préoccupe le Chef de l’Etat et l’ensemble du gouvernement. A travers l’ouverture de ce centre, le gouvernement veut permettre aux jeunes vulnérables de saisir les opportunités offertes aux jeunes », a déclaré Amadou Gon Coulibaly.

Le Premier Ministre a ajouté que le gouvernement entend aller plus loin et plus vite en matière de création de cadre de vie et d’épanouissement pour les jeunes et, trouver une solution à leurs problèmes d’insertion.

Au titre des programmes d’insertion initiés par le gouvernement en faveur des jeunes depuis 2011, le Premier Ministre est revenu sur la création de l’Agence emploi Jeunes (AEJ), la mise en place du Service civique d’action pour l’emploi et le développement (SCAED) et la réactivation de l’Office du service civique national (OSCN).

Construit avec le concours de l’Agence Française de Développement (AFD), à travers le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D), le CCAD de Bimbresso d’un coût de 623 millions FCFA est le premier centre de resocialisation et de formation qualifiante.

Bâti sur 3,5 ha, il a une capacité d’accueil de 250 jeunes vulnérables (sans diplômes ou marginalisés) par an. Pour cette première vague, ces jeunes sont formés à la mécanique, la soudure, l’électricité et la maçonnerie.

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful