Limoges. Un professeur se suicide dans l’enceinte de son collège

Un professeur de technologie de 37 ans a mis fin à ses jours dans l’enceinte d’un collège de Limoges où il exerçait. Son corps a été découvert ce jeudi, vers 6 h, par un employé. L’enseignant avait déjà fait une première tentative de suicide. L’établissement a été fermé pour « cause de force majeure ».

Un enseignant a été retrouvé mort, ce jeudi matin, sous le préau du collège Guy-de-Maupassant, à Limoges (Haute-Vienne), par une personne chargée de l’entretien. Selon le rectorat, l’enseignant avait déjà tenté de suicider en raison de problèmes professionnels et personnels, rapporte Le Populaire du Centre.

Suicide par arme à feu

L’homme, âgé de 37 ans, se serait donné la mort à l’aide d’une arme à feu. Le collège n’a pas ouvert ses portes de la journée pour « cause de force majeure ». Une enquête judiciaire a été ouverte, de même qu’une enquête interne à l’Éducation nationale.

Selon Daniel Auverlot, le recteur d’académie, ce professeur de technologie « était hospitalisé depuis trois semaines, après une première tentative de suicide. Il était actuellement en arrêt maladie à cause de son état dépressif. Il a réussi à pénétrer dans l’établissement grâce au code qu’ont tous les membres du personnel ».

Problèmes professionnels et personnels

L’homme n’était pas satisfait de sa situation professionnelle. Il donnait, en effet, des cours dans deux établissements : le collège Maupassant et un autre collège-lycée de Limoges. Selon le recteur, « il s’était plaint en interne de sa situation de professeur partagé sur deux établissements ». Il semble aussi que le professeur avait « des problèmes familiaux ».

Des cellules psychologiques avec un médecin, un infirmier et une assistante sociale, à l’attention des élèves et du personnel, ont été mises en place au collège Maupassant et dans l’autre établissement où exerçait l’enseignant.

Source : ouest-france.fr