LES JOURNALISTES RESIDANT A YOPOUGON LANCENT UN JOURNAL ET UNE CHAINE DE SOLIDARITE

Au cours d’un déjeuner organisé samedi 11 novembre 2017, l’Union des journalistes de Yopougon (Ujyop) a organisé un déjeuner, dans un hôtel de ladite commune. A ce titre, les journalistes résidant à Yopougon ont présenté un nouveau magazine « Yop City la belle » et fait le lancement d’une chaîne de solidarité.

C’était devant un parterre d’invités dont le président de l’Unjci (Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire), Traoré Moussa et des anciens des médias tel que Barthélemy Inabo.

Deux cérémonies en une. C’est à cela que les journalistes, présidents d’associations de la société civile, les responsables de l’administration communale et des populations de la commune de Yopougon ont eu droit le samedi 11 novembre 2017.

12 pages en quadri, format A4 fermé avec plusieurs rubriques, « Yop city la belle », le bébé de l’Ujyop se veut un canal de valorisation des activités et de la vie dans la plus grande commune de la Côte d’Ivoire.

Pour Franck Ettien, Président de l’Ujyop, ‘’ il était temps que l’on se consacre aux 2 millions d’habitants que compte Yopougon, ce magazine. « Yop City la Belle » ne vient donc pas comme un canard en plus, mais plutôt, un moyen de rapprochement des décideurs aux préoccupations des populations » de cette commune.

Quant à la chaîne de solidarité lancée en même temps, le président de l’Ujyop a expliqué qu’elle permettra un plus grand renforcement des liens sociaux entre les membres de l’Union, en plus de cela, redonnera un peu plus de dignité aux professionnels des médias résidant à Yopougon.

Le Président de l’UnjciTraoré Moussa, le « doyen » Barthélémy Inabo et Sangaré Aboulaye (patron de la Radio de la paix)ont, d’une seule voix encourager les deux projets, vu qu’ils contribueront à coup sûr au développement du journalisme en Côte d’Ivoire et à l’épanouissement des communicateurs résidant à Yopougon.

En marge de ces deux activités, les journalistes et professionnels des médias venus nombreux à cette cérémonie ont bénéficié d’un cours magistral de la part du Directeur de la Radio de la Paix, un professionnel accompli, Sangaré Aboulaye, sur le journalisme à travers le thème : « la presse est-elle toujours le 4ème pouvoir en Côte d’Ivoire ? ».

Le parrain de la cérémonie, le Directeur Général de l’ONI (Office national d’identification), Diakalidia Konaté a, par la voix de son représentant Koné Fanghaury, félicité le bureau exécutif de l’Ujyop et s’est dit « prêt à accompagner » cette organisation.

Il faut le noter, toutes ces activités s’inscrivent toutes

David KOUAME

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful