Le Canada, les Etats-Unis et le Mexique ont présenté une candidature commune à l'organisation de la Coupe du monde 2026.

Les États-Unis, le Mexique et le Canada organiseront le Mondial 2026

La candidature réunissant le Canada, les Etats-Unis et le Mexique a été désignée par le congrès de la Fifa pour organiser la Coupe du monde 2026. Le Maroc, candidat pour la cinquième fois, a été nettement battu.

Il n’y aura pas eu de surprise à Moscou, ce mercredi 13 juin. Le congrès de la Fifa a attribué à la candidature « United », formée du Canada, des Etats-Unis et du Mexique, largement favorite, l’organisation de la Coupe du monde de football 2026. Le Maroc, candidat pour la cinquième fois, est de nouveau battu.

Le résultat est sans appel : la candidature « United » l’a emporté dès le premier tour avec 134 votes (67%), alors que le Maroc recueillait 65 voix (33%). Un pays parmi les 203 votants s’étant abstenu.

Notes techniques

Malgré un dossier séduisant et le soutien de quelques « poids lourds », tels que la France ou la Confédération africaine de football (CAF), le Maroc échoue pour la cinquième fois, après 1994 – déjà contre les Etats-Unis –, 1998, 2006 et 2010, et ne sera donc pas le deuxième pays africain, après l’Afrique du Sud en 2010, à accueillir une Coupe du monde de football.

Selon la présentation de Fatma Samoura, secrétaire générale de la Fifa, le dossier technique marocain était moins bien noté que son concurrent : 2,7 sur 5, contre 4 sur 5 pour le dossier « United ». Parmi les points faibles du Maroc, on note les stades ou encore la sécurité.

Le Mondial 2026 sera le premier joué à 48 équipes, ce qui faisait de la question du nombre de stades un point crucial des candidatures. Et alors que le Maroc proposait quinze stades, dont plusieurs à construire, « United»  présentait vingt-trois enceintes déjà existantes, même si seize seulement seront finalement conservées.

Le Mondial le plus lucratif de l’histoire

Les membres du congrès de la Fifa n’ont donc pas pris le risque de l’inconnu pour l’organisation d’un tournoi d’une ampleur inégalée. Le Mexique, en 1970 et 1986, et les Etats-Unis, en 1994, ayant déjà démontré leur capacité à accueillir le plus grand événement sportif de la planète. Leur association avec le Canada n’a fait que renforcer la puissance économique d’une candidature très solide au plan financier. La prévision de recettes de « United » est en effet de 14 milliards de dollars, ce qui ferait de la Coupe du monde 2026 la plus lucrative de l’histoire. De son côté, le Maroc promettait un revenu net pour la Fifa de 5 milliards de dollars.

Cette désignation marque enfin le début d’une nouvelle ère pour la Fifa. C’était en effet la première fois que le scrutin était ouvert à l’ensemble des fédérations membres de l’organisation internationale. Ce sont donc 207 délégués qui étaient invités à s’exprimer (les pays candidats s’abstenant) au lieu d’une vingtaine, les membres du comité exécutif, auparavant.

Le Mexique célèbre la décision de la FIFA

A peine étaient-ils réveillés que les Mexicains ont réagi à l’annonce de la FIFA, en exprimant sur les réseaux sociaux leur émotion et leur enthousiasme. Mais le plus rapide a été le président Enrique Peña Nieto. Il a immédiatement posté une vidéo sur Twitter où il a célébré la désignation du Mexique comme organisateur du Mondial 2026, avec les Etats-Unis et le Canada.

Il n’a bien sûr pas manqué de souligner que son pays sera le seul à avoir organisé trois Coupe du monde, avec celles de 1970 et 1986. Cette décision de la FIFA est, selon ses dires, un vote de confiance dans la capacité d’organisation du Mexique et dans la qualité de ses infrastructures.

Le président de la Fédération mexicaine de football, Decio de María, a lui aussi commenté cette décision depuis Moscou. Il n’a pas manqué d’évoquer la relation du Mexique avec les Etats-Unis, et le fameux mur que Donald Trump veut édifier à la frontière. Pour le responsable du football mexicain, l’union des trois pays organisateurs va pouvoir démontrer que malgré leurs différends, ils sont capables de faire passer le ballon rond… au-dessus de leurs frontières.

Source : Rfi.fr

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful