Le Chef de l’Etat a reçu les vœux de Nouvel An des Corps constitués

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a reçu ce jeudi 04 janvier 2018, au Palais de la Présidence de la République, conformément à la tradition, les vœux de Nouvel An des Corps constitués (Institutions de la République, Gouvernement, Corps diplomatique, Structures décentralisées et déconcentrées, Organisations professionnelles, Société civile, Secteur privé et Structures publiques, Armée, Rois et Chefs traditionnels, Guides religieux).

Cette cérémonie de présentation des vœux a été marquée par plusieurs échanges. Ainsi, les Porte-paroles des différentes Organisations ont tous souhaité au Chef de l’État, à sa famille et à ses proches, une « Bonne et Heureuse Année 2018 ».

Ils ont fait remarquer que le premier semestre 2017 a été « difficile » pour le pays, en raison notamment des grèves, des mutineries au sein de l’Armée et de la chute du cours mondial du cacao.

Mais, fort heureusement, l’année s’est achevée sous de bons auspices avec la tenue de grands évènements à Abidjan, en particulier les 8ème jeux de la Francophonie et le 5ème Sommet Union Africaine – Union Européenne. Toutes choses qui, ont-ils relevé, ont démontré la solidité des fondamentaux de notre pays, sa capacité de résilience mais également le leadership du Président Alassane OUATTARA.

Plus spécifiquement, le Doyen du Corps diplomatique, Monseigneur Joseph SPITERI, a passé en revue les grandes actions diplomatiques du Chef de l’État au cours de l’année écoulée et l’a félicité pour toutes ses initiatives allant dans le sens de la consolidation des relations d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le reste du monde.

Il a ajouté que l’engagement persévérant du Président de la République pour le devenir de la sous- région ainsi que sa forte collaboration avec ses pairs africains, ne l’ont cependant pas détourné de ses obligations envers ses concitoyens dans le sens de l’amélioration de leurs conditions de vie.

Aussi, a-t-il encouragé le Chef de l’État dans la mise en œuvre du programme des réformes institutionnelles, de la bonne gouvernance, de la sécurité, de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

Pour terminer, il a émis le souhait de voir éradiquer en 2018, le travail des enfants, la corruption et les pratiques de mauvaise gouvernance. Tout en préconisant un engagement majeur des femmes lors des prochaines élections sénatoriales et locales et un dialogue élargi avec l’opposition.

Quant au Porte-parole des Structures déconcentrées et décentralisées, M. SORO Kayaha, Préfet de la Région du Tonkpi, il a indiqué qu’en dépit des difficultés survenues en début d’année dernière, 2017 a été une année de « consécration » de la Côte d’Ivoire.

Il a, en outre, assuré le Chef de l’État de l’engagement sans faille du Corps préfectoral et des Structures déconcentrées et décentralisées, dans l’œuvre de construction de notre pays.

Le Chef d’État-major Général des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI), le Général TOURE Sékou, a, lui, exprimé les « profonds regrets » et la « grande amertume » de la hiérarchie militaire pour les mutineries du premier semestre 2017 qui ont « terni l’image de l’Armée ».

Aussi, a-t-il saisi l’opportunité de ces échanges de vœux pour présenter les « sincères excuses » de l’Armée, dans toutes ses composantes, au Président de la République. A cet égard, il a pris l’engagement, au nom de l’ensemble des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI), de servir avec « loyauté, honneur, dignité et efficacité » afin de doter le pays d’une Armée républicaine et professionnelle soucieuse de garantir aux populations un climat de paix, de sécurité et de quiétude.

Les Rois et Chefs traditionnels ainsi que les Guides religieux, eux, ont insisté sur l’impérieuse nécessité de consolider la paix, la cohésion sociale et la réconciliation nationale.

Ils ont promis, à travers leurs différents Porte- paroles, DOSSO Lémissa (Rois et Chefs traditionnels), Mgr Boniface ZIRI (Confessions religieuses) et le Cheick Boikary FOFANA (COSIM), d’accompagner le Président de la République par leurs prières et intermédiations, afin que le Tout- puissant soit son premier Conseiller, son guide et son protecteur dans la conduite des affaires de la nation.

Ils ont, par ailleurs, invité les différents acteurs politiques à l’apaisement et à la sérénité lors des échéances électorales annoncées. Intervenant à son tour, le Chef de l’Etat a formé pour les Porte-paroles des différentes entités et leurs membres, des vœux de santé, de bonheur, de paix et de prospérité.

Il a ensuite passé en revue toutes les grandes actions engagées au cours de l’année écoulée, notamment aux plans diplomatique, politique, économique, social, militaire et dans le domaine des infrastructures ainsi que les difficultés qui ont jalonné notre parcours.

Au niveau diplomatique, après avoir mis en exergue quelques succès engrangés par notre pays (élection de la Côte d’Ivoire au Conseil de Sécurité de l’ONU ; Sommet UA-UE, etc), le Président de la République a souligné que 2017 a été malheureusement marquée par son lot d’horreurs et de barbaries avec notamment le phénomène migratoire et le terrorisme.

S’agissant du phénomène migratoire, il a demandé à la Communauté internationale de trouver des solutions « pérennes ». Quant au terrorisme, il a réaffirmé la volonté de la Côte d’Ivoire à se tenir fermement engagée dans la lutte contre ce fléau aux côtés des autres États.

Pour 2018, il a exhorté la Communauté internationale à apporter des réponses innovantes, audacieuses et courageuses aux défis que sont : la migration, l’emploi des jeunes ; la sécurité ; le terrorisme et le changement climatique.

Au plan politique, le Chef de l’État a évoqué la question des prochaines élections sénatoriales, municipales et régionales et sa volonté de renforcer la gouvernance démocratique.

Tout comme il a réaffirmé son engagement à poursuivre et achever les réformes constitutionnelles et institutionnelles entamées depuis l’année dernière à la faveur de l’adoption de la nouvelle Constitution.

En ce qui concerne l’Administration territoriale, il a encouragé les Préfets et les Élus locaux à maintenir l’encadrement de proximité avec les administrés afin d’anticiper sur les crises et de mieux expliquer les actions du Gouvernement.

Dans le domaine militaire, le Président de la République, Chef Suprême des Armées, a précisé que bien que 2017 ait connu des troubles et des difficultés, elle s’est achevée sur une bonne note.

Avec notamment, une sécurisation, sans aucun incident, de grands Sommets comme les 8èmes Jeux de la Francophonie et le 5 ème Sommet UA – UE ainsi qu’une baisse de l’indice de sécurité dans les zones urbaines. Pour lui, toutes ces avancées ont contribué à restaurer l’image de la Côte d’Ivoire.

A cet égard, il s’est engagé au cours des mois à venir, à continuer à renforcer les capacités opérationnelles de l’Armée. Dans ce cadre, il a invité les ministères de tutelle et la hiérarchie militaire à mettre l’accent sur le programme de réhabilitation et d’équipement des casernes, la restauration de l’esprit de discipline, la lutte contre le grand banditisme, le terrorisme et la criminalité transfrontalière, le renforcement du lien Armée-Nation, etc.

Pour terminer, le Chef de l’État a souligné que son objectif est de hisser les FACI au niveau de son ambition de l’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020. S’adressant aux Rois, Chefs traditionnels et Guides religieux, le Président de la République a indiqué que notre pays doit pouvoir allier tradition, modernité et spiritualité.

Il a souligné, par ailleurs, que la question foncière est l’une des préoccupations fondamentales à régler pour asseoir une paix durable et définitive. S’agissant des exilés, il a révélé que plus de 93% de ceux qui sont sortis du pays à la faveur de la crise post- électorale sont rentrés ; et a invité ceux qui ne l’ont pas encore fait à emboiter le pas à leurs camarades.

Pour ce qui est des questions pendantes devant les juridictions, le Président Alassane OUATTARA a invité la justice à accélérer le rythme des jugements tout en tenant compte des règles en la matière.

Après avoir décliné ses grandes ambitions pour les années à venir dans divers domaines, il a exhorté les Rois et Guides religieux à continuer de prier pour la paix dans le pays.

Notons qu’avant la cérémonie de présentation des vœux, le Président de la République a eu droit aux honneurs militaires sur l’esplanade du Palais de la Présidence de la République.

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful