Le Chef de l’Etat a échangé avec le Directeur Afrique du Groupe Total et un Emissaire du Président du Niger.

Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a échangé, ce Mardi 21 Mars 2017, au Palais de la Présidence de la République, avec le Directeur Afrique du Groupe Total, M. Maurice GUY et le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable du Niger, M. Al Moustapha GARBA.

M. Maurice GUY, qui a été reçu en fin de matinée, a indiqué que la rencontre avec le Chef de l’État lui a permis de passer en revue l’ensemble des activités de son Groupe en exploration, production, distribution et aussi dans les projets gaziers.

Il a ajouté avoir rendu compte également du développement des activités du Groupe, puisque Total a fait un forage d’exploration dès le mois de juillet 2016 et qu’il ouvre, par ailleurs, une campagne sismique au mois d’avril prochain. Tout ceci montre, selon M. Maurice GUY, la confiance que son Groupe place dans l’économie ivoirienne et dans les perspectives d’avenir.

Le Directeur Afrique du Groupe Total a révélé que l’entretien a été également l’occasion de faire le point du projet de regazéification en terminal GNL (Gaz Naturel Liquéfié) de son Groupe, à Abidjan, et indiqué le niveau de progression dudit projet.

Pour terminer, M. Maurice GUY a précisé que tous ces projets mobilisent beaucoup d’investissements qui se chiffrent en millions de dollar. Quant au Ministre de l’Environnement et du Développement Durable du Niger, il a indiqué être porteur au Président Alassane OUATTARA, d’un message ‘’écrit’’ de son ‘’ami et frère’’, le Président Issoufou MAHAMADOU.

Selon le Ministre Al Moustapha GARBA, ce message a trait au suivi des décisions des Chefs d’Etat prises lors de la Convention sur les changements climatiques (COP22) tenue à Marrakech, au Maroc. Convention au cours de laquelle, les Chefs d’État  africains ont tenu un Sommet sous l’égide de Sa Majesté MOHAMMED VI, Roi du Maroc, sur la Convergence africaine. Ce Sommet qui avait été dénommé ‘’Sommet de l’Action’’, traduisait, selon le Ministre Al Moustapha GARBA, la volonté des Chefs d’État africains de coordonner leurs efforts en vue d’adresser de façon solidaire les problèmes liés au phénomène des changements climatiques.

A cette occasion, a ajouté le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable du Niger, les Chefs d’Etat avaient mis en place trois Commissions, dont celle du Sahel confiée à la République du Niger, à travers le Président Issoufou MAHAMADOU.

La présente visite à Abidjan, a-t-il souligné, vise donc à faire au Président Alassane OUATTARA, le point de l’état d’avancement de ‘’l’opérationnalisation’’ de cette Commission dont la finalité est de mettre en place, sur une base ‘’participative, inclusive et consensuelle’’, un plan d’investissement climatique pour les États africains en vue de rendre les populations résilientes face aux effets des changements climatiques.

Et surtout d’en tirer, selon lui, le plus grand bénéfice, car nos Etats sont généralement les plus ‘’vulnérables’’ face à ce phénomène, quand bien même ils n’en sont pas responsables. D’où la nécessité, selon le Ministre AL Moustapha GARBA, d’une action concertée, mutualisée, face à un phénomène qui est devenu global et prend de plus en plus de place dans la vie de nos populations.

Notons que les Ministres Marcel AMON-TANOH (Affaires Étrangères), Ally COULIBALY (Intégration Africaine et Ivoiriens de l’Extérieur) et Anne Désirée OULOTO (Salubrité, Environnement et Développement Durable) ont pris part à cet entretien.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful