Lancement des travaux du centre de gestion des déchets de Kossihouen/ Amadou Gon, premier ministre : « La décharge d’Akouedo sera fermée et réhabilitée »

Le Premier ministre, Amadou Gon COULIBALY, a procédé, ce lundi 19 au lancement des travaux du premier centre d’enfouissement technique (Cet) du district autonome d’Abidjan. Cette cérémonie s’est déroulée sur le site de Kossihouen une banlieue dans l’ouest d’Abidjan, dans la Sous-préfecture de Songon.

Le projet dédié à l’élimination écologique des déchets solides ménagers vise la structuration et la modernisation de la chaîne de collecte et de gestion des déchets dans le district d’Abidjan, le tout premier du genre dans en Côte d’Ivoire qui coûtera plus de 40 milliards du FCFA. Le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, qui a lancé le démarrage des travaux, a d’entrée félicité la ministre de la salubrité, de l’environnement et du développement durable Anne Désiré Ouloto, pour le travail remarquable.

« La problématique de la salubrité de façon générale, et spécifiquement celle des déchets solides et assimilés, est l’une des grandes priorités du gouvernement, le Président de la République Alassane Ouattara, avait rappelé dans son message à la nation le 31 décembre dernier, l’engagement du gouvernement à améliorer le cadre de vie des populations. En effet l’émergence de notre pays suppose sa transformation dans tous les secteurs, sur les plans économique, santé, éducation, agriculture, défense et sécurité, infrastructure y compris dans le domaine de la salubrité seul gage d’une amélioration de la santé durable des populations. Cette préoccupation est d’ailleurs inscrite dans notre constitution, à son article 25 et je cite, le droit a un environnement sain est reconnu à tous sur le territoire national. Il incombe en outre de rappeler que les conséquences de la préservation de la qualité de l’environnement a été réaménagée dans le plan national de développement 2016-2020, c’est donc une forte ambition du président de la république et l’ambition naturellement partagée par les Ivoiriens. Qui en avec lui en Côte d’Ivoire nouvelle une Côte d’Ivoire propre et agréable où il fait bon vivre ».

Le chef du gouvernement a demandé à la communauté de prendre les dispositions pour le bon fonctionnement de cet outil de développement, ainsi qu’aux opérateurs de tout mettre en œoeuvre pour protéger la santé des riverains et à être dans le délai pour ce qui concerne la réalisation des travaux et la livraison de l’ouvrage.

« Je les encourage à la mise en œoeuvre rapide de ce projet, que l’échéance du 06 juillet 2018 soit respectée et que le premier casier soit fonctionnel, l’engagement du président Alassane Ouattara, qui est de fermer et réhabiliter la décharge d’Akouedo va ainsi tenir à la bonne date. Je voudrais saisir cette opportunité pour dire de vive voix un grand merci à la communauté villageoise d’Akouedo, pour leur grande patience, et leur dire qu’ils peuvent considérer que le compte a rebours pour la réhabilitation de la décharge d’Akouedo a commencé. Le processus de la réhabilitation initié par le ministère de l’environnement durable et désormais irréversible, quant à vous chers parents de Kossihouen, les Ivoiriens ont été traumatisés par les problèmes de décharge d’Akouedo, je n’aimerais pas que cela se répète ici à Kossihouen. Je vous engage à offrir aux Ivoiriens un outil de qualités conforme aux normes international en sécurité environnemental, une dérogation à ce principe fondamental de notre partenariat visant à améliorer le cadre de vie des Ivoiriens ne sera pas naturellement tolérée. J’invite la ministre à veiller scrupuleusement à la mise en œoeuvre de l’engagement enfin qu’aucune nuisance ne soit posée à la santé des populations riveraines, à leur environnement et à leur cadre de vie ». A précisé le premier ministre ivoirien.

Anne Désiré Ouloto, ministre, de la salubrité, de l’environnement et du développement durable, quant à elle, a dit sa fierté de voir sortir de terre ce projet qui date de longtemps avant de rassurer le Ministre Amadou Gon sur l’amélioration des infrastructures de gestion des déchets. « L’objectif est de contribuer à faire du district autonome d’Abidjan, une ville durable, une cité verte, dans une démarche d’économie circulaire en vue de lutter drastiquement en matière de propreté et de gestion des déchets solides. Et la date limite est juillet 2018. Oui tout va changer Monsieur le Premier ministre parce que des infrastructures telles que des centres de groupage et de transfert verront également le jour dans le district d’Abidjan ».

A l’opérateur, elle a fait savoir l’exigence du gouvernement . « Monsieur le Directeur Général de CLEAN EBURNIE, c’est maintenant que tout commence. Chaque jour, chaque heure, chaque seconde vous est désormais comptée et le compte à rebours va commencer dans quelques instants. Le premier casier, devra être opérationnel début juillet 2018 pour nous permettre, enfin, de procéder à la fermeture et à la réhabilitation de la décharge d’Akouédo. Vous devrez aussi réaliser l’étude pour la valorisation avec célérité et professionnalisme ». A conclu Anne Désiré Ouloto.

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful