Chairperson of the African Union Commission Moussa Faki Mahamat delivers a joint press conference with the High Representative of the Union for Foreign Affairs and Security Policy after their meeting at the EU headquarters in Brussels on May 15, 2017. / AFP PHOTO / JOHN THYS

L’Afrique ne peut se taire face aux messages méprisants du président des Etats-Unis (président de la Commission de l’UA)

(Xinhua) — « Au moment où vos assises se tiennent, l’Afrique n’a pas encore fini de digérer les déclarations du président des Etats-Unis qui ont profondément choqué par les messages de mépris, de haine, de désir de marginalisation et d’exclusion de l’Afrique qu’elles ont véhiculées », a déclaré jeudi Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine (UA) lors de l’ouverture de la 32e session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA.

Selon lui, « de telles déclarations, venues à la suite d’autres sur Jérusalem et la réduction des contributions au budget de maintien de la paix à l’échelle mondiale, inclinent à penser que le multilatéralisme connaît une grave crise. Le Continent ne saurait se taire à ce sujet ».

Lors d’une réunion tenue le 11 janvier 2018 à la Maison Blanche, le président américain Donald Trump aurait déclaré, selon des médias américains, qu’il ne voulait pas dans son pays d’immigrants originaires d’Haïti et « de pays de merde », faisant référence à des pays d’Afrique.

De nombreux pays, dont l’Afrique du Sud, la Gambie, le Sénégal et le Zimbabwe ont dénoncé et condamné les propos du président américain.

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful