La REDD+ Cote d’Ivoire renforce la capacité des journalistes dans la sensibilisation pour la restauration du couvert forestier

La REDD+ Cote d’Ivoire renforce la capacité des journalistes dans la sensibilisation pour la restauration du couvert forestier

La Réduction des Émissions de gaz à effet de serre issues de la Déforestation et de la Dégradation des forets (la REDD+) a organisé un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les problématiques de la déforestation et le mécanisme REDD+ en Cote d’Ivoire. C’était le jeudi 05 juillet 2018,à Ivotel au plateau.

Cette rencontre est aussi une opportunité d’outiller à une saine appréciation des actions menées que ses hommes de medias soumettront de part leur mission, au jugement du public.

Objectifs de la REDD+ Côte d’Ivoire est de reconstituer le couvert forestier pour atteindre 20% à l’horizon 2030.

Le Cdt Kessé Brou , a présenté la REDD +Côte d’Ivoire en insistant sur ses 4 piliers que sont : La stratégie nationale REDD +, LE niveau d’émission de référence  pour les forêts, les systèmes nationale de surveillance des forêts et le système d’information sur les sauvegardes.

Poursuivant  il à donné les initiatives en cours à savoir le projet REDD + de la Mé (2016-2019), le projet de paiement pour Services Environnement  (PSE) dans la région de  Nawa(2016-2019) enfin le programme d’investissement forestier  (PIF) 2018-2023,dont l’objectif est de contribuer à la restauration de 14 forêts classées du sud-ouest et au centre du pays et contribuer à la gestion durable du parc national de Taï.

Selon lui les perspectives se décline en trois points:

– mise en œuvre de la phase d’investissement à travers des projets et programmes REDD+

-le renforcement de l’engagement des parties prenantes

– le suivi et l’évaluation des initiatives en cours

Plus d’une soixantaine de journalistes et animateurs de radio, de medias audio-visuels et de la presse en ligne sont repartis satisfait de cet atelier riche en échange.

Au regard des chiffres très avancé de la Dégradation de l’environnement, le couvert forestier ivoirien est passé de 7,8 millions d’hectares en 1990 à 3,4 millions d’hectares en 2015 . Tous nous sommes interpellés à une prise de conscience et un changement de comportement écologique.

Ayant compris les enjeux et intérêts de la RREDD +,les journalistes ont promis bien relayer la sensibilisation de la protection du couvert forestier ivoirien.

Patrick kouamien

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful