LA POECI APPELLE AU DIALOGUE ET A LA CONCERTATION POUR DES ELECTIONS REGIONALES ET MUNICIPALES INCLUSIVES, APAISEES, LIBRES ET TRANSPARENTES

LA POECI APPELLE AU DIALOGUE ET A LA CONCERTATION POUR DES ÉLECTIONS RÉGIONALES ET MUNICIPALES INCLUSIVES, APAISÉES, LIBRES ET TRANSPARENTES

La Plateforme de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (Poeci) a organisé une conférence de presse le mercredi 1 août 2018, à son siège, sise à Cocody pour encore une fois de suite appuyer sur la sonnette d’alarme.

En prélude aux les élections Régionales et Municipales de 2018, la POECI a déployé des missions de sensibilisation et d’observation du processus de Révision de la Liste Electorale (RLE) eût égard à l’enjeu majeur que représente cette RLE pour les populations. Elle entend poursuivre son travail de veille afin de contribuer à des élections inclusives, libres, transparentes et apaisées.

De cette rencontre, il découle que «la Poeci est très inquiète et appelle à l’apaisement, au dialogue et à la concertation».
Dr Marie-Paule Kodjo, porte-parole de la POECI , «les débats autour du parti unifié, la pré-campagne qui a commencé de manière précoce, le convoyage des électeurs et le manque de professionnalisme de certains membres de certaines commissions électorales locales, les candidatures déclarées ou non prévision des élections locales de 2018 et présidentielle de 2020, la division au sein des partis politiques de l’opposition… sont autant de facteurs susceptibles d’exacerber les tensions au sein des partis politiques et au niveau des communautés locales».

Au regard de tout ce qui précède la Poeci invite les groupements et partis politiques à s’impliquer davantage dans ce scrutin de façon pacifique en sensibilisant leurs militants au respect de la liberté d’association, d’opinion et d’expression. Aussi la Poeci appelle les partis politiques au respect scrupuleux du code de bonne conduite qu’ils ont eux-mêmes librement signé en 2015.

La PPOECI en partenariat avec l’observatoire du code de bonne conduite, mènera une mission de bons offices auprès des parties prenantes au processus électoral afin de garantir la tenue d’élections paisibles, sans heurts.

Au gouvernement, la Plateforme de la société civile a recommandé la mise en place de dialogue et de concertation avec tous les segments de la société ivoirienne afin de dégager des consensus forts allant dans le sens de la consolidation de la paix et de la démocratie et d’éviter aux Ivoiriens une autre crise.

Par ailleurs la POECI se réjouit que les parties prenantes aux processus électoraux aient pris en compte ses recommandations résultant de sa conférence de presse du 26 décembre 2017, que sont l’organisation de la révision de la liste électorale de 2016 et la tenue effective des élections Régionales et Municipales en 2018.

Patrick kouamien