La Belgique s’offre le Brésil et une belle demie contre la France

Une audacieuse équipe de Belgique a éliminé vendredi le Brésil, présenté comme le super favori de la Coupe du monde 2018. Fidèle à son esprit offensif, la Belgique a passé l’écueil brésilien grâce à un combat physique de tous les instants et surtout grâce un super gardien, Thibaut Courtois, qui a écœuré Neymar et compagnie.

Revenus de l’enfer face au Japon, les Diables rouges avaient prévenu qu’ils ne renonceraient pas à leur jeu trop porté vers l’attaque malgré le risque d’un « effet boomerang » face au Brésil. Le pari a parfaitement fonctionné. Grâce à un but contre son camp de Fernandinho (13e) et une frappe sublime de Kevin de Bruyne (31e), la génération dorée belge s’offre le droit d’affronter la France en demi-finale, mardi à Saint-Pétersbourg, et peut rêver à un premier sacre mondial.

Pour le Brésil, si sérieux depuis le début de la compétition et si solide depuis la prise en main de Tite en 2016, c’est une immense désillusion. Grandissime favorite du Mondial-2018, la Seleçao a finalement connu le même destin que l’Allemagne tenante du titre ou l’Espagne, éliminées bien avant le dernier carré.

Le poteau de Silva…

Et dire que c’est le Brésil qui aurait pu et dû ouvrir le score d’entrée de jeu…  Sur un corner très bien dévié par Joao Miranda au premier poteau, Thiago Silva, un peu surpris, reprend tant bien que mal à un mètre du but mais le ballon s’écrase finalement sur le poteau, alors que Thibaut Courtois était complètement battu (7e) !

Bien décidée à faire très mal en contre grâce à ses joueurs de talent, la Belgique a réussi à faire le break à la demi-heure de jeu façon. Après un incroyable slalom de Lukaku sur presque 50 mètres, De Bruyne est mis sur orbite à l’entrée de la surface pour fusiller Allison (31e, 2-0).

Le Brésil a malgré tout tenté pour revenir, et sur un centre de Coutinho, Renato Augusto, tout juste entré en jeu, a redonné espoir aux siens en marquant de la tête (2-1, 75e).

Le milieu aurait même pu endosser le costume de sauveur quand Coutinho l’a encore servi parfaitement mais son tir rasant est passé tout près du poteau droit de Courtois (81e). Puis Coutinho ratait une occasion nette, avant que Courtois ne détourne d’une claquette un tir de Neymar. Un arrêt décisif qui offre à la Belgique sa première demi-finale depuis 1986.

Source : RFI.fr

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful