KKB à ses détracteurs : «Le soldat n’était pas perdu (…) Il a eu raison d’avoir mené le combat pour la survie du PDCI. »

Longtemps éloigné des projecteurs de la scène politique et des micros des journalistes, Kouadio Konan Bertin, Ex candidat à l’élection du Président de la république, Membre du Bureau Politique du PDCI-RDA, signe avec son fracs son retour. Ce jeudi, en fin de matinée, à son cabinet sis à Cocody « LES PERLES », il animé un point de presse pour dépeindre l’actualité socio-politique de son pays, la Côte d’Ivoire en présence des membres de son cabinet.

Selon, lui ce pont de presse vise à « interpeler les consciences sur la nécessité de ne jamais perdre de vue l’essentiel ». Et l’essentiel pour lui, « c’est la Côte d’Ivoire ». Car « l’enjeu le plus important, à ses yeux, pour la paix et la consolidation de la démocratie, est la réconciliation des ivoiriens »

Il a félicité le Chef de l’Etat et s’est dit heureux « de voir 800 de ses concitoyens, prisonniers politiques après la crise post-électorale, retrouver enfin après mille vicissitudes leurs familles, leurs épouses, leurs époux, leurs enfants, leurs amis, leurs biens, la vie d’homme libre jouissant de tous ses droits civiques ».
Aussi, a-t-il profité à inviter le Président de la République, en sa qualité de garant du vivre ensemble qui implique le pardon, la cohésion et l’amour, d’ « étendre son pardon aux militaires privés de liberté depuis 2011 ».

Pour le « soldat » du PDCI, en politique « la raison et la lucidité ne sont pas liées à l’âge. Elles ne sont pas non plus liées au rang social. Encore moins à la fortune » mais certaines données sont constantes en politique. D’abord « le pouvoir ne se donne jamais. Et si quelqu’un le dit et refuse de céder le pouvoir qu’il détient, il ne fait qu’exprimer une vérité que tous les hommes politiques devraient connaître (…). Enfin parce que la vie politique se nourrit d’alliances, elle ne doit jamais conduire à la disparition des partis politiques significatifs qui, au plan légal, sont créés pour l’animation de la vie politique et l’expression de la démocratie » a-t-il soutenu.

Heureux d’être enfin compris après tant d’émois et d’incompréhensions par l’ensemble des militants du PDCI avec à sa tête son Président, KKB estime que «le soldat qui a milité pour cette cause n’était donc pas perdu puisque vous le retrouvez là où vous l’avez laissé. Et, il vous souhaite la bienvenue dans l’arène des gladiateurs. Il a eu tort d’avoir eu raison trop tôt. Il a eu raison d’avoir mené le combat pour la survie du PDCI. » a-t-confié.

Il ne sera pas étonnant de le voir à la cérémonie d’hommage à SEM Henri Konan Bédié, Président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) prévu ce samedi à la place Laurent Gbagbo de Gagnoa.

Quelques jours avant, à l’invitation du Chef du Village Désiré Koffi KOUADIO et du Président de la mutuelle INNOCENT DEGOUX, Kouadio Konan Bertin s’était rendu à Kimoukro, village de la mère du Président Houphouët Boigny dans la Sous-préfecture de Kokumbo pour partager avec les populations sa vision pour la Côte d’Ivoire. Ce village paisible, qui autrefois glanait les trophées de la « COUPE NATIONALE DU PROGRES » est en phase de devenir un sanctuaire pour les adeptes de l’Houphouétisme.

 

Joël DALLY

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful