Journée Internationale de Sensibilisation à l’Albinisme ( JISA 2018)

Journée Internationale de Sensibilisation à l’Albinisme ( JISA 2018) en cote d’ivoire

La 4e édition de la journée Internationale de Sensibilisation à l’Albinisme qui avait pour thème « faire briller notre lumière sur le monde », a été organisée en cote d’ivoire par la Fédération des Associations et Organisations pour le Bien-être des personnes Albinos de Cote d’Ivoire (FAOBEA-CI).

Cette cérémonie, s’est tenue le 13 juin 2018 au District d’Abidjan en présence du Directeur de la promotion des personnes handicapées, M.Krouwélé Victorien Koné, représentant, le ministre de l’emploi et de la protection sociale, Jean-claude Brou, président de la manifestation ; des représentants de président de la CNDHCI et AMNESTI International (cellule locale),des 7 associations et organisations constituant la FAOBEA-CI, enfin d’un grand nombre d’albinos mobilisé pour ce jour qui leur est dédié.

Journée Internationale de Sensibilisation à l’Albinisme ( JISA 2018)

En cote d’ivoire, ces journées se tiendront du 13 au 16 juin sous le thème : « l’intégration des personnes atteintes d’albinisme en cote d’ivoire qu’elle politique ? ».Selon Diabaté Adama, président de la FAOBEA-CI, ce thème revêt deux volets.

« D’abord la sensibilisation sur les droits de l’homme et des personnes atteintes d’albinisme ,les enjeux de l’intégration des albinos en cote d’ivoire ,la politique nationale de mise en place de développement ,le second volet est celui de la mise en place du groupe de plaidoyer qui va œuvrer à la prise en compte et l’intégration effective des personnes atteintes d’albinisme dans les stratégies et la dynamique nationale de développement »,a-t-il expliqué.

Profitant de cette occasion, Diabaté Adama , a lancé un cri de cœur. « je , lance un appel aux autorités afin de prendre en compte la question et la politique des personnes atteintes d’albinisme, ensuite , à la population , d’accepter ces personnes comme des êtres humains et leurs semblables. Tous, luttons contre les discriminations car l’albinisme n’est pas une fatalité »,a-t-il signifié.

Notons qu’en Cote d’Ivoire, il y’a plus de 6000 personnes albinos recensées dont 58% se trouvent dans le nord du pays.

Patrick Kouamien