Feh Kesse a apporté la compassion du chef du gouvernement aux victimes de Gandié

Gandie / Après les attaques : Amadou Gon offre 20 millions aux populations

Le chef du gouvernement de Côte d’Ivoire n’est pas resté insensible face à l’attaque dans le village de Gandie dans la sous-préfecture de Gbone. Il a dépêché une délégation conduite par son conseiller spécial Feh Kesse Lambert dans ledit village pour apporter sa compassion aux familles victimes le lundi 25 juin dernier. 20 millions, c’est le montant que le premier ministre a donné à Gandie pour sa colmater les préjudices qu’il a subit.

« Le triste événement que Gandie a subit ne pouvait laisser le chef du gouvernement insensible. Depuis que Gandie vit ce triste événement, le premier ministre suit de près tout. Malgré l’actualité sur les inondations à Abidjan il nous a envoyé vous apporter son soutien. Lors de mon passage dans les débuts je vous avait dit que le premier ministre serait à vos côtés.

En attendant que les enquêtes en cours situent les responsabilités et en attendant que l’état réagisse, le chef de gouvernement a voulu que nous venions vous assister pour que Gandie commence à se reconstruire peu à peu », introduit Feh Kesse Lambert. Poursuivant, l’émissaire de Amadou Gon précisera que cet argent servira à redonner vie aux activités et à aider le village à renouer avec les activités génératrices revenue.

« Un comité de gestion de ces fonds sera mis su pied pour permettre aux victimes, à tout le village de sortir de sa léthargie et de reprendre peu à peu leur vie datant », précise-t-il. Au nom des cadres et des populations, Tia Paul va saluer ce geste fort du premier ministre qui démontre que Gandie n’est pas oublié par le haut sommet. Tout en blâmant cet acte qu’il traite de ‘’ barbare’’ Tia Paul a déploré les pertes occasionné par l’invasion des allogènes.

« Nous avons été frappé de la pire des manières par nos frères burkinabé. Ils ont pris d’assaut notre village faisant fui tout le monde. Le bilan de cette descente musclée est triste. Deux mères de famille ont perdu la vie durant la fuite. 319 maisons sur les 413 habitations détruites », a-t-il déploré. Le chef de canton des 3 G (gbone, Gouine et gbangbegouine) Zoh Emile a pour sa part condamné cet acte et a appelé les autorités à se plancher sur ce problème qui selon lui continue de faire mal aux populations.

« Nous sommes choqués et meurtris de cette situation. Nous exhortons les cadres les autorités à porter un regard sur Gandie qui se remet difficilement de cette situation », a souhaité le chef de canton.

Pour rappel, Le village de Gandié, sis dans la S/P de Gbonne, dans le département de Biankouma, a été attaqué le jeudi 10 mai dernier par un groupe d’allogènes. La raison de cette attaque selon les informations en notre possession, serait l’entrée des allogènes dans la forêt sacrée de Gandie. Une attaque qui a occasionné la destruction totale dudit village situé à 6km de Gbonne.

D B M (District des montagnes)