GAGNOA / Une ambulance à couper le souffle au (CHR) : L’hôpital souffre d’une ambiance

A Gagnoa, l’ambulance que l’on trouve, ne reflète nullement pas l’image d’un grand centre sanitaire comme celui du centre hospitalier régional (CHR). Comme s’il s’agissait d’une balle qui a perforé l’intestin ainsi le pare-brise avant de l’ambulance qui s’y trouve est transpercé.

La vitre de la portière se trouvant du côté de l’ambulancier est pratiquement inexistante. Le phare de l’avant droit est entièrement brisé. Au vu de la vieillerie de la carrosserie qui malgré son usage, l’on est tout de même emmené de dire que l’ambulance du Chr de Gagnoa est tombée en désuétude.

L’émergence tant chanté doit-il être un simple slogan publicitaire ? Non. Pas du tout. Elle doit pouvoir être une réalité à travers de différents services de l’état. Pour véritablement épauler le Dr Alassane Ouattara, président de la république de Côte d’Ivoire à réussir son programme de bonne gouvernance, chacun, membre de son gouvernement doit au moins pouvoir jouer un rôle prépondérant, doit pouvoir consentir des efforts pour mener à bien ce pourquoi il est nommé.

Il est absurde de constater que sous l’ère de la ‘Solution’ avec à sa tête Son Excellence Alassane Ouattara, président de la 3ème république, l’on continue de vivre des étrangetés à ne point finir. Madame la ministre de la santé n’est-elle pas informé de l’inexistence d’une ambulance dans ledit Chr ?

Sinon, avoir un regard penchant sur cet état afin de le résorber ne sera pas un cas fortuit. Bien au contraire, il sera salutaire. En attendant que madame la ministre de la santé et de l’Hygiène Publique Raymonde Goudou Coffie n’affecte incessamment ou qu’elle vienne avec de nouvelles ambulances médicalisées pour le Chr de Gagnoa, notons pour dire que l’ambulancier continue d’être à la merci de la poussière et de la pluie.

Les images parlent d’elles mêmes. Espérons que cette visite que la ministre entrevoit effectuer dans le district sanitaire de la région soit un ouf de soulagement pour les populations du Gôh. Attendons de voir.

AKOTO G/Correspondant régional

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée