GAGNOA/ Législatives du 18 Décembre 2016

Pour avoir recalé la candidature de Mme Séa Yvette, les populations s’insurgent contre la reconduction des députés qui s’apparente à une haute trahison de la part du président Ouattara.
La reconduction des députés sortants pour les joutes électorales du 18 Décembre 2016 pour défendre les couleurs de la case verte à Gagnoa, n’est pas du tout l’assentiment des populations et en particulier celle des militants et sympathisants du parti au pouvoir. Le président Alassane Ouattara que l’on croyait et pensait pouvoir véritablement mettre en exécution son programme de bonne gouvernance et d’union nationale tout en œuvrant pour faire la part belle à la promotion de la gent féminine dans les instances de gouvernances comme chanté n’est qu’une illusion. Dans son ensemble, les femmes de Gagnoa continuent de tomber de rêve en cauchemar, de cauchemar en convulsions nerveuses contre le président statutaire du Rdr Alassane Ouattara. Ce, depuis que son secrétaire général Amadou Soumahoro ait eu le courage de blackbouler la candidature de celle qu’elles ont cooptée pour être la toute première femme député de Gagnoa aux élections du 18 Décembre 2016. Elles qui se croyaient à l’heure de la bonne gouvernance et du triomphe de la lumière sur les ténèbres qualifient le choix du directoire du Rdr de forfaiture. « Quelle urgence y a-t-il réellement pour se permettre à reconduire, repêcher des élus, ces profondeurs viscérales de l’être humain pour représenter à nouveau la commune historique de Gagnoa ? S’est-il interrogé le doyen des sages Koné Djakaridja avant d’ajouter ‘ ils n’ont fait qu’un simulacre de choix. C’est un scénario que je qualifie de rigolo. Reconduire Sériba Coulibali et Dacoury Louis est une insulte à l’honneur, à la douleur et au bon sens pour nous population de Gagnoa. Alors que j’ai été rabroué comme un ‘chien’ pourri par le député Sériba, il a fallu la prise de conscience d’une femme au grand cœur Mme Séa pour que ma femme qui était à un pas du tombeau recouvre la santé et la vie. (Il fond en larmes et continue), cette femme qui dit-on est la présidente des associations des femmes de la région que je ne connaissais pas du tout a étonnamment souhaitée que ma femme soit d’urgence conduite en Abidjan pour son opération chirurgical dans une clinique de la place. Pendant 3 mois durant qu’elle eue passée, tous les frais médicaux et autres ont été entièrement pris en compte par cette dame qu’est Séa Yvette Djédjégné. Qui et quoi de mieux puisse équivaloir cette femme qui a su œuvrer pour sauver une sœur en détresse ? Pour nous tourner définitivement le dos, Sériba Coulibali qui a décidé de faire sa propre promotion et celle de son vendre a égoïstement et méchamment déménagé et a fermé les portes de sa clinique sis dans le quartier Dioulabougou pour se réfugier ailleurs » dira notre interlocuteur qui n’a pas eu la langue du bois pour asséner ses vérité crues. Le président Alassane Ouattara et Amadou Soumahoro seraient-ils complices des agissements malsains de ceux ci ? Sinon, comment comprendre et admettre que tous, refusent-ils de faire preuve de sagesse et de logique dans la désignation des candidats à ces législatives qui s’annoncent âpres dans cette ville symbolique, historique mais meurtrie. Au sortir de cette crise, le fief de l’ancien parti au pouvoir qui logiquement devrait être le socle de la réconciliation, de la cohésion sociale et nationale à travers des actes majeurs des élus, version Ouattara, n’a-t-elle pas besoin d’un digne fils et fille abordable, facilement accessible et très proche de la population telle que Mme Séa Yvette Djédjégné pour panser des plaies ? Très capricieuses et écœurées, les populations qui s’explosent contre la reconduction des députés sortant qui frise la foutaise, espèrent voir la Princesse de Gnalégribouo Yvette Djédjégné plébiscité au soir du 18 Décembre 2016. Pour véritablement relever le défit tant escompté et surtout pour défendre et porter haut les couleurs de la mythique circonscription 070 de Gagnoa-commune, Mme Séa Yvette Djédjégné part en indépendant avec le Baobab Me Bamba Mamadou dit Bamba Immeuble pour être la toute première femme Député. En tout état de cause, la crédibilité des instances de la direction du Rdr est incontestablement entachée dans la région du Gôh.
AKOTO G. /Correspondant régional

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful