Fluidité des transports routiers / Une caravane de sensibilisation lancée sur les corridors Abidjan-Lagos

La libre circulation des personnes et des biens préoccupe les États membres de l’espace de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO).

Pour ce faire, L’Alliance Borderless en partenariat avec l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos (OCAL), le WILDAF et les Comités nationaux de facilitation des différents pays (CNF), organise une caravane de 12 jours sur le corridor Abidjan-Lagos sous les auspices de la Commission de la CEDEAO.

La caravane est une série d’ateliers de sensibilisation des acteurs des secteurs privés et public. Le lancement de ces ateliers itinérants s’est déroulé ce mardi 13 mars à la salle de conférence de la chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire(CCICI) à Abidjan.

C’était en présence de plusieurs personnalités du secteur des transports dont M.Benjamin Daufanguy SORO , Directeur de cabinet au ministère ivoirien des transports représentant le ministre Amadou Koné.

Dans son discours d’ouvertures des travaux, il a indiqué que « la lutte contre les entraves faites à la libre circulation des personnes et des biens sur l’ensemble des voies de communication et la réalisation de l’intégration sous-régionale par le commerce et les transports demeurent des priorités pour les Gouvernements des pays de la CEDEAO. »

S’agissant des mesures prises par le gouvernement ivoirien pour assurer la libre circulation des personnes et des biens, il a cité entre autres :« la réduction des postes de contrôle sur l’ensemble du territoire à trente-trois (33) localités ;la mise en place d’un Guichet Unique du Commerce Extérieur pour accélérer les opérations des acteurs portuaires et ainsi, améliorer les performances de nos ports ;la promotion de toutes les initiatives régionales pour l’interconnexion des systèmes informatiques douaniers…. ».

Quant à M.Touré Abdoulaye, Président du comité national de la fluidité du transport et du transit routier inter-Etat, aussi Secrétaire général de l’Observatoire de la fluidité des transports en Côte d’Ivoire (OFT) , il a rappelé les objectifs de cette caravane et souligné la nécessité de veiller et de respecter les mesures visant à faciliter la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO.

La Chambre du Commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire représentée par son vice-président Magrégoire Bakary a au nom de son président salué l’initiative avant d’expliquer le but visé par cette caravane.

Il s’agira selon lui de diagnostiquer toutes les difficultés rencontrées afin d’y apporter des solutions innovantes pour les éradiquer.

Pour cela, il a souligné l’intérêt de former et d’informer les acteurs du secteur des transports à cet effet.

Prennent part à cette caravane-atelier les fonctionnaires, les membres des comités nationaux de facilitation, les commerçants transfrontaliers (y compris les groupements féminins), les négociants agroalimentaires, les transitaires, les importateurs, les exportateurs, les camionneurs, les douanes, les policiers, les gendarmes, etc.

Tous représentés par leur pays respectifs dont la Côte d’Ivoire, le Benin, le Togo, le Ghana et le Nigéria. L’apothéose est prévue le 22 mars 2018.

Nando Dapa

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful