Finale Coupe du Monde : 15 jours de prison pour les 4 Pussy Riot ayant envahi le terrain

Les quatre membres du groupe féministe contestataire Pussy Riot ont été reconnus coupables d’avoir « gravement enfreint les règles du comportement des spectateurs ».

15 jours de prison et une interdiction d’assister à des événements sportifs pendant 3 ans. C’est la condamnation donnée par un tribunal de Moscou à Veronika Nikoulchina, Olga Pakhtoussova, Piotr Verzilov et Olga Kouratcheva, les 4 membres des Pussy Riot ayant fait irruption sur le terrain à la 53e minute de la finale du Mondial de football, dimanche 15 juillet à Moscou, en Russie.

Les trois femmes et l’homme ont été reconnus coupables d’avoir « gravement enfreint les règles du comportement des spectateurs » et se sont vus infliger la peine maximale, a rapporté le site MediaZona, spécialisé sur la justice et dont Piotr Verzilov en est le fondateur.

Une prière punk contre Poutine

Les Pussy Riot n’en sont pas à leur premier coup d’essai contre la politique russe. L’action la plus connue du groupe remonte à février 2012 lorsque plusieurs membres avaient chanté une prière punk contre le président Vladimir Poutine dans la cathédrale de Moscou.

Trois des cinq membres du groupe avaient été condamnées en août 2012 à deux ans de camp notamment pour « hooliganisme motivé par la haine religieuse ». Ekaterina Samoutsevitch avait finalement été libérée en octobre 2012, tandis que Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina avaient purgé 22 mois de leur peine.

Source : rtl.fr

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful