Effondrement d’un immeuble à Yamoussoukro/ Le gouvernement ouvre une enquête

Quelques semaines après le drame qui est survenu sur un chantier à Yamoussoukro, le Ministre Bruno Koné, porte-parole du gouvernement, a annoncé, ce mercredi 27 juin 2018, les mesures prises par le gopuvernement. C’était lors de son traditionnel compte-rendu après le conseil des ministres qui s’est tenu ce jour à la Fondation Félix Houphouët Boigny.« Le 13 juin 2018, un immeuble en construction s’est effondré au quartier millionnaire de Yamoussoukro. 51 personnes travaillaient sur ce chantier. Il y a malheureusement eu un bilan relativement élevé. 10 morts, 21 blessés. La ministre en charge de la solidarité a effectué une visite sur le terrain, elle a rendu visite aux blessés, elle a également rendu visite aux familles endeuillées. Les blessés son entièrement pris en charge par l’état de Côte D’ivoire, et un soutien a été apporté à toutes les familles endeuillées. L’enquête ouverte a révélé que le propriétaire de l’immeuble n’avait  pas de permis de construire. Et plus grave, avait passé outre les mesures d’arrêt ordonnées par la mairie et par le ministère de la construction. A ce jour, le nommé Kouassi Théophile, le maitre d’ouvrage et qui a suivi les travaux  a été interpellé et placé sous mandat de dépôt » a révélé le Ministre Bruno Koné.
Concernant le propriétaire de l’immeuble, Madame, Amoin Rosalie, épouse Yobouet, le porte-parole du gouvernement a indiqué à la presse qu’elle est en fuite et recherchée.
Le concepteur du plan du bâtiment, Député de la circonscription d’Adzopé, l’honorable Seka Camille, quant à lui, a été « convoqué le 06 juillet prochain devant le juge d’instruction ». Car étant absent au moment des faits.
« Le président de la république a donné des instructions fermes à tous les ministères concernés en particulier celui en charge de la construction, celui de l’intérieur, celui de la justice afin que la loi soit intégralement appliquée et que toutes les personnes jugées fautives y compris celles qui auront   commis des fautes administratives, que toutes ces personnes soient effectivement sanctionnées » conclut-il.
Le gouvernement ivoirien se dit donc déterminé à mettre fin à ce type de situation.

 

Joël DALLY

 

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful