le Parrain, Mr Diaby Lanciné, DG de fer

Discours conférence de clôture AL FALAH 2018, du Président national JEMCI, Dr Dosso Karim à San-Pedro

Louange à Dieu, que sa grâce et sa bénédiction soit sur le Messager (SAW) les membre de sa famille ses fidèles compagnons et tous ceux qui suivrons sa voie jusqu’au jour de la résurrection. Qu’Allah nous compte parmi ceux-là.
Excellence Monsieur le Patron de la cérémonie, Monsieur le Premier Amadou Gon Coulibaly;
Monsieur le Préfet de région;
Monsieur le Maire de la ville de San-Pedro;
Excellence Dr FADIGA, Rais de l’AMSCI;
Excellence Président du CODIS;
Excellence Monsieur le Parrain, Mr DIABY Lanciné DG de Fer;
Excellence Monsieur Soumahoro Mamadou dit ST, Président d’honneur de la JEMCI, président de la cérémonie;
Excellence Monsieur FOFANA Oumar, Président d’honneur de la JEMCI;
Messieurs les chefs coutumiers et religieux;
Honorables invités en vos noms, rangs et qualités respectifs.
Chers pères, chères mères, chers frères, chères sœurs, chers séminaristes,
Chers amis de la presse,
Recevez le salut de l’Islam Assalamaleikoum.
Permettez-moi, au stade actuel de mon propos, de remercier et d’un remerciement sincère tous ceux qui de près ou de loin, directement ou indirectement, matériellement ou moralement ont concouru à l’organisation de cette manifestation.
Je voudrais, au nom du BEN de la Jeunesse musulmane en Côte d’Ivoire (JEMCI), remercier particulièrement Monsieur le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly:La JEMCI partage votre vision éclairée pour la jeunesse et elle vous accompagnera dans tous vos actions en faveur de cette jeunesse.
Monsieur le Parrain, Mr Diaby Lanciné, DG de fer. Monsieur le DG, vous avez bien voulu associer votre nom et votre personne à cette activité. Vous avez traduit cela par contribution matérielle conséquent mais également par votre physique ici à San-Pedro. Cela démontre votre attachement pour votre communauté pour la jeunesse. Monsieur le DG, trouvez ici la reconnaissance du BEN de la JEMCI.
Monsieur Soumahoro Mamadou dit ST, Président d’honneur de la JEMCI-AMSCI, Président de la cérémonie
Monsieur FOFANA Oumar, Président d’honneur de la JEMCI;
Au delà de ces personnes, nous voudrions remercier toute cette grande région de San-Pedro. San-Pedro a gagné le pari de la mobilisation avec 2000 séminaristes. San-Pedro a relevé le défis de l’accueil. Merci à tous et toutes. Que la récompense soit le paradis firdaws.
L’Afrique noire est mal partie affirmait René Dumont en 1962.
Cette affirmation fit scandale au moment de sa parution. L’histoire et l’actualité récente ne donnent t-elles pas raison à René Dumont.
L’actualité de nos pays est marqué par la problématique de l’immigration clandestine; la méditerranée est devenue la méditerramort. Le crime rituel s’est invité à la table des vices. D’ailleurs le récent sommet de l’UA-UE tenu en Côte d’Ivoire en 2017 portait sur la question de l’immigration clandestine. Face à ces fléaux des temps modernes, notre responsabilité en tant que structure de jeunesse est grande. En fait, les actions vigoureuses menées par le Gouvernement à l’échelle nationale ne peuvent être pérenne si nous société civile, ONG, associations religieuses prenions le relais dans nos familles, nos quartiers, etc.
C’est pourquoi la JEMCI, qui a déjà mené plusieurs actions à l’effet d’informer, de former, la jeunesse sur ces actions qui sont au antipode de notre religion, religion de paix et de tolérance. Et le séminaire AL FALAH 2018 qui nous réunit du dimanche 15 au samedi 21 juillet autour du terme  » L’immigration clandestine et les crimes  » a été un cadre de réflexion pour des universitaires, des juristes, les sociologues. Les solutions proposées seront consignés dans un livre blanc.
Pour ma part, sans anticiper sur le rapport final, je voudrais saisir cette occasion pour lancer une invitation. L’invitation depuis San-Pedro est le suivant  » Ivoiriens, ivoiriennes, nationaux et étrangers, musulmans, chrétiens, libres penseurs, population du Sud et du Nord, population de l’Ouest, du Centre et de l’Est, retournons aux valeurs symbolisées dans la personne du Messager de Dieu, le Prophète Mohammad (SAW), l’amour, le pardon, la tolérance, le partage et la paix.
La lutte contre l’immigration clandestine et le crime rituel se gagne à travers l’insertion socio-professionnelle de la jeunesse. Ce que le Gouvernement ivoirien s’efforce avec des résultats probants à faire. Elle peut se gagner que par les armes de l’esprit; autrement dit par la réflexion, la sensibilisation, l’éducation et la formation. La JEMCI a, ici, engager sans tabou la réflexion avec des universitaires, politistes, juristes, sociologue contribuant par la même à la recherche de solution durable à ces différentes questions.
A la classe politique, la JEMCI, sans faire de la politique, appelle au dialogue pour le règlement de tous les différends. Cette exhortation vaut également pour les populations civiles. Nous devons revendiquer dans le respect des institutions, des lois de la république des biens publics et privés moteur de la croissance. La violence n’a jamais fait progresser. Récusons donc la logique de la violence pour épouser celle des idées.
Je voudrais, en terminant mes propos partager cette espérance avec vous. L’esprit d’une humanité sans violence, comme l’enseigne de notre religion de paix.
L’espoir d’une humanité où musulmans, chrétien, juif ou libre penseurs cohabiterons.
L’espoir d’une Côte d’Ivoire unie disciplinée et au travail comme le veut notre devise.
Oui, par la grâce de Dieu, nous croyons en des lendemains qui chantent pour la Côte d’Ivoire, pour l’humanité.
Ensemble, nous le pouvons./.
ASSAMALAMALEIKOUM.
Retranscrit par Mbb/Correspondant  

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful