Didier Drogba: «Il faut essayer de rassembler le football ivoirien»

Radio Foot Internationale a rencontré l’ex-international ivoirien Didier Drogba lors de la nuit des Awards de la Fédération de football de la République islamique de Mauritanie, le 9 décembre dernier à Nouakchott.

L’ancien joueur de Chelsea revient sur sa carrière, expose ses projets futurs, et évoque sur la longueur un bilan sans concession du football ivoirien qu’il se dit prêt à aider.

Que devenez-vous Didier Drogba ?

Je suis toujours là. Je suis toujours le même. Je continue de jouer en deuxième division américaine (Phoenix Rising).

Vous avez toujours plaisir à fouler les terrains ?

C’est la passion qui me guide. Le corps va très bien, donc forcément c’est plus facile de continuer. Je me sens comme un privilégié de continuer à marquer des buts à presque 40 ans et de continuer à prendre plaisir comme ça.

J’aime aussi découvrir l’aspect administratif d’une équipe de football en étant copropriétaire du club de Phoenix.

C’est un bel apprentissage et je prépare une reconversion qui je l’espère sera aussi excitante que ma carrière de joueur.

Combien de temps consacrez-vous à ces nouvelles tâches ?

C’est une implication au quotidien en relation permanente avec l’entraîneur. Nous voulons développer ce petit club qui n’a qu’un an d’existence.

Et quel est votre objectif ?

On espère avoir la licence Major League Soccer (association sportive professionnelle nord-américaine regroupant des franchises de soccer du Canada et des États-Unis, ndlr) en 2021.

C’est une chose compliquée ?

Nous avons un dossier costaud. En Arizona il y a beaucoup de Mexicains et on sait que la MLS est très friande de cette communauté.

Il n’y a pas de club MLS entre Los Angeles et le Colorado, donc il y a vraiment une demande et de la place. Par ma présence, on espère appuyer le dossier. Je ne compte pas quitter le monde du football.

Est-ce que Chelsea reste aussi dans vos futurs projets ?

Qu’on le veuille ou non et quitte à déplaire aux autres clubs, Chelsea c’est la maison. J’ai de très bonnes relations avec le président, j’ai remporté mes plus beaux trophées là-bas. Je pense que les grands moments de ma carrière se sont passés à Chelsea.

En tout cas, je suis ambassadeur du club et cela à vie. Quand l’opportunité se présentera, quand le moment sera venu et qu’ils feront appel à moi, j’essaierai de répondre présent.

Source : Rfi.fr