CRISE AU SEIN DU FOOTBALL IVOIRIEN : 42 PRÉSIDENTS DE CLUBS DEMANDENT UNE AG POUR LA RÉVOCATION DE SIDY DIALLO

Le mandat de Sidy Diallo, président de la Fédération ivoirienne de football (Fif) prend fin en 2020. Cependant, il est plus que jamais contesté. Après avoir subi les foudres des supporters ivoiriens, de

L’ex-Président de la Fif,  Jacques Bernard Anouma, de l’ex-international ivoirien Kalou Bonaventure, c’est autour des présidents de clubs de football de Côte d’Ivoire de faire leur rentrée dans la danse.

Cela s’explique par la conférence de presse animée par les présidents de clubs ivoiriens de football, réunis au sein de la conférence des présidents de clubs. C’était le jeudi 4 janvier 2018, à la Maison de la presse d’Abidjan-Plateau (Mpa).

En effet, Gohourou Armand, Président de Agir FC(club de D3) et Président de la Conférence des présidents de clubs de football de Côte d’Ivoire, a abordé trois (3) points essentiels.

  • parler de la conférence des présidents de clubs

Il a profité de la tribune pour donner des précisions à cet effet. Selon lui, la Conférence des présidents de clubs n’est pas une association de droit commun. Pour lui, c’est plutôt un esprit, une plateforme où des chefs, des responsables se retrouvent pour parler, discuter, voire arrêter et prendre des décisions importantes relatives au football ivoirien. Et de poursuivre, en même temps, d’expliquer, montrer le mécanisme de choix de l’ « ancêtre » Me Roger Ouégnin, Pca de L’Asec Mimosa en tant que Président d’honneur de la conférence des présidents de clubs de football. Et d’ajouter, ‘’ l’esprit dormait, il s’est réveillé, il est en mouvement’’.

  • De la position officielle de la conférence des présidents de clubs sur la crise qui secoue le football ivoirien et la FIF

A ce sujet, le président  Gohourou Armand a affirmé qu’il fallait donner la position officielle de la Conférence en tant que plateforme  sur la crise actuelle qui secoue le football ivoirien et la Fif. ‘’ La Conférence des présidents de clubs est solidaire de l’ensemble des clubs et, mieux est acteur, voire membre  de cette action’’, a-t-il souligné.

  • De la motivation par rapport à la crise

Dans son propos, il a relevé que c’était le lieu indiqué pour rétablir la vérité. En effet, dit-il, leur action n’est pas guidée par l’élimination des Eléphants de Côte d’Ivoire, mais plutôt par la mauvaise gestion du football ivoirien du président Sidy Diallo à la tête de FIF. ‘’L’élimination n’est que la conséquence d’une mauvaise gestion ’’, a-t-il précisé. ‘’ Nous prenons acte de la requête  formulée par le comité exécutif de la FIF qui demande l’original des signatures des présidents de clubs concernés, et nous disons que cette démarche est maladroite, pas juste intellectuellement’’, a-t-il indiqué. Pour lui, cette fédération est erronée.

‘’ Nous attendons les 30 jours pour donner un coup d’accélérateur, a conclu le président de la Conférence des présidents de clubs de Côte d’Ivoire, Gohourou Armand.

Par sa voix, les 42 signataires de cette action disent rester dans un cadre formel en demandant au président de convoquer une assemblée générale pour sa révocation.

D.K

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful