es cinq duels à suivre lors de France-Belgique

Coupe du monde, demi-finales : les cinq duels à suivre lors de France-Belgique

Si la France et la Belgique, qui s’affrontent mardi en demi-finales de la Coupe du monde, présentent deux collectifs bien rodés, quelques duels seront à surveiller de près. En voici cinq.

Mbappé/Chadli

Buteur, dribbleur, dynamiteur mais aussi capable de jouer pour l’équipe, comme il l’a fait contre l’Uruguay en quarts, Kylian Mbappé réalise une Coupe du monde à la hauteur de son talent, malgré son très jeune âge et la pression qui pèse sur ses épaules. Virevoltant et souvent insaisissable, il a fait passer pas mal de sales moments à ses adversaires directs. Nacer Chadli, plus défensif que Yannick Carrasco pour occuper le flanc gauche du 3-4-1-2 de Roberto Martinez, va devoir sortir le grand jeu pour contrer le bolide français. Et il aura certainement besoin de l’aide de Jan Vertonghen pour espérer parvenir à ses fins.

Kanté/De Bruyne

Il a été l’un des hommes forts de la victoire belge face au Brésil. Positionné en vrai n°10 alors qu’il évoluait beaucoup plus bas depuis le début du tournoi, Kevin De Bruyne a été un véritable poison pour la Seleçao. Omniprésent offensivement, il a brillé par sa capacité à casser des lignes mais aussi par sa vista et la justesse de son jeu. Sans parler de son but, d’une lourde frappe croisée. Auteur d’un Mondial impeccable pour l’instant, N’Golo Kanté aura donc la lourde tâche de couper les lignes de passe du rouquin de City. Mais ça, il sait faire. Pour espérer voir la finale, les Bleus auront forcément besoin d’un Kanté au four et au moulin. Comme il l’a été jusque-là.

 

Hazard/Pavard

Avec De Bruyne, il est le taulier du jeu des Diables Rouges. Aligné côté gauche pour mieux rentrer dans l’axe, Eden Hazard répond jusque-là parfaitement aux immenses attentes placées en lui. Sa technique, sa vista, ses dribbles et ses accélérations ont fait un mal fou à la Seleçao et à un Fagner souvent en difficulté. Intéressant offensivement, Pavard va peut-être devoir cette fois se concentrer davantage sur son rôle défensif. Il aura certainement besoin aussi de l’aide de Paul Pogba pour museler le feu follet de Chelsea.

Varane/Lukaku

D’un côté, le patron de la défense tricolore depuis le début de ce Mondial. De l’autre, le meilleur buteur des Diables Rouges dans la compétition (4 réalisations). Un duel qui s’annonce acharné, tant dans les airs, où les deux hommes excellent, qu’à terre, où l’attaquant belge a montré une rapidité et une intelligence qui ont notamment fait mal au Brésil en quarts, comme sur l’action qui amène le but de De Bruyne, ou celle où il laisse passer le ballon entre ses jambes pour le but vainqueur de Chadli contre le Japon à la dernière minute. Mais le défenseur madrilène, impeccable depuis le début du tournoi, a les qualités nécessaires pour tenir tête au Red Devil.

Giroud/Kompany

Après s’être coltiné, avec un certain succès, les très solides Godin et Gimenez au tour précédent, Olivier Giroud va encore avoir un sérieux client sur le dos avec le très athlétique Vincent Kompany. Préservé en début de tournoi en raison d’une blessure (il n’était entré en jeu qu’un quart d’heure en phase de poules, contre l’Angleterre), le Citizen avait pris ses marques face au Japon avant de sortir un gros match contre la Seleçao. Un vrai duel de mastodontes, où aucun des deux ne laissera le moindre centimètre à l’autre…

Source : francefootball.fr