Chine – Un avenir meilleur pour les patients du VIH

Selon le bilan établi en juin, 718.000 personnes en Chine sont séropositives. « Près de 20 à 30% des personnes infectées ne sont pas diagnostiquées ou ne connaissent pas leur statut sérologique« , a indiqué Han Mengjie, directeur du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Chine, dans un article publié par le quotidien China Daily.
Selon la loi chinoise, les informations personnelles concernant les personnes atteintes du sida sont confidentielles et ne doivent pas être divulguées à quiconque n’y est pas autorisé. Les patients bénéficient d’un traitement anti rétroviral et des examens de santé gratuits pour qu’ils ne transmettent pas le virus aux foetus. Les patients pauvres recevront des aides.
Vendredi 1er Décembre a été célébrée la 30e journée mondiale de lutte contre le sida. Michel Sidibé, directeur exécutif d’ONUSIDA, a souligné « l’importance du droit à la santé et le défi que cela représente pour les personnes qui vivent avec le virus et les malades de réclamer ce droit« .
L’ONU a fixé l’objectif ambitieux de 90-90-90 qui vise à assurer que, à l’horizon de  2020, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées reçoivent un traitement anti rétroviral durable, et que 90% des personnes recevant un traitement anti rétroviral aient une charge virale durablement supprimée.

Le premier objectif de 90% est la clé de la réalisation globale des objectifs suivants puisqu’une connaissance précise des taux d’infection favorisera les traitements et les contrôles suivants, a expliqué Wu Zunyou, directeur chinois de la prévention du sida et du virus VIH du centre national de contrôle et de prévention du SIDA et des MST.
« Le test de dépistage volontaire est une méthode idéale, mais il dépend du niveau de conscience de chacun« , a-t-il ajouté.

En raison des tabous liés au sida, les porteurs du virus font l’objet de discriminations dans les domaines de l’éducation, de l’emploi et des soins de santé, qui les dissuadent de faire des tests, ce qui augmente le risque de transmission du virus, et donc le nombre de morts.
Grâce aux médicaments, le sida n’est plus considéré comme une maladie mortelle mais comme une maladie chronique qui peut être contrôlée. Le respect de la prise des médicaments peut maintenir la charge virale des personnes infectées à un niveau extrêmement bas et finalement le rendre indétectable.
Le système immunitaire des patients peut être rétabli et ils peuvent avoir des enfants sains et une espérance de vie normale.
« Après avoir été diagnostiquées séropositives, de nombreuses personnes font plus attention et adoptent un mode de vie plus sain et une attitude plus responsable envers la vie,et mènent ainsi une meilleure vie« , a indiqué Li Hui, membre de l’association de prévention et de traitement du sida dans la province chinoise du Shandong. 
Xinhua

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful