CEREMONIE DE PRESENTATION DE VŒUX AU PRÉSIDENT DE LA COMMISSION ÉLECTORALE INDÉPENDANTE.18 JANVIER 2017

– Messieurs les Vice-présidents de la Commission Electorale Indépendante,
– Mesdames et Messieurs les Commissaires Centraux,
– Madame la Secrétaire Générale,
– Mesdames et Messieurs les Directeurs Centraux, et Chefs de Service,
– Mesdames et Messieurs, Chers collaborateurs,

J’ai écouté avec une grande attention et un intérêt soutenu, les différentes interventions de vos porte-paroles respectifs, en cette occasion de présentation de vœux pour la nouvelle année 2017.

Ces interventions ponctuées par des vœux pleins de chaleur et d’estime m’ont profondément ému.

Vous comprenez donc l’immense plaisir qui m’anime au moment où je prends la parole pour vous exprimer mon infinie gratitude, et vous adresser à mon tour, à chacune et à chacun d’entre vous, mes vœux de bonne et heureuse année.
Au seuil de cette nouvelle année, année qui marque l’entrée de notre pays dans une République Nouvelle, la Troisième de son histoire, il est hautement opportun pour nous, Commission Electorale Indépendante, Institution ayant eu la responsabilité d’organiser la consultation qui a marqué le passage de notre pays dans cette nouvelle République, de marquer un arrêt, de jeter un regard rétrospectif sur notre passé récent, en en faisant le bilan, et dresser un tableau des perspectives tout en faisant les recommandations que cela inspire.

Mesdames et Messieurs,

L’an passé, lors de la cérémonie du même genre, j’avais pris soin, en abordant les perspectives, d’appeler votre attention sur la tenue du référendum constitutionnel qui était alors annoncé.

Le 30 octobre 2016, notre Institution a organisé ledit référendum qui a permis l’adoption de la Nouvelle Constitution, celle du 08 novembre 2016.

La tenue de ce référendum, ainsi que je l’avais indiqué, se présentait à nous comme un réel défi.

En effet, scrutin de type particulier, le référendum constitutionnel constituait un véritable challenge, car inédit pour nombre d’entre nous.

Cette consultation référendaire a été suivie de l’élection des députés à l’Assemblée Nationale, tous deux précédés de la révision de la liste électorale, débutée au premier semestre de l’année 2016.

Et nous pouvons affirmer, sans fausse modestie, ce, à la suite des observateurs nationaux et internationaux, dont la POECI, les Nations Unis, l’Union Africaine et la CEDEAO, que toutes ces opérations ont connu le succès escompté.
En effet, la révision de la liste électorale a permis la mise à jour du fichier électoral.
En outre, le référendum constitutionnel ainsi que l’élection des députés à l’Assemblée Nationale se sont tenues non seulement dans les règles de l’art, mais aussi dans un environnement général apaisé.

Enfin, la proclamation des résultats du scrutin législatif dans les 255 circonscriptions électorales s’est faite dans des conditions de célérité appréciables.

C’est le lieu pour moi, d’adresser à vous tous, Commissaires Centraux, Directeurs, Chefs de services, Agents administratifs et techniques, mes vives félicitations pour le remarquable travail abattu.

L’on peut affirmer aujourd’hui que notre Institution a su capitaliser les acquis des expériences du passé et qu’elle est aujourd’hui devenue un organe de gestion des élections, mature.

L’histoire récente de la vie de notre nation retiendra que chacune et chacun de vous aura contribué par la parfaite organisation du scrutin référendaire à la naissance de la Troisième République.

Mesdames et Messieurs,

L’année 2017 qui nous ouvre ses portes nous invite à resserrer les coudes pour poursuivre avec la même détermination notre mission.

En effet, à peine les lampions se sont éteints sur l’année qui s’achève que la nouvelle se présente à nous avec des défis plus pressants.

S’étant doté d’une nouvelle loi fondamentale, notre pays a entrepris de se vêtir des nouveaux habits de la nouvelle République naissante.

Ainsi, après la mise en place de l’Assemblée Nationale et l’élection de son Président, le Président de la République a procédé à la désignation du Vice-président de la République, puis à la formation d’un nouveau Gouvernement, avec à sa tête un nouveau Premier Ministre.

C’est l’occasion pour moi de présenter mes vives félicitations à Monsieur le Vice-président, à Monsieur le Premier Ministre ainsi qu’à l’ensemble des membres du nouveau Gouvernement et de leur souhaiter, en plus des vœux de bonne et heureuse année, plein succès dans les nouvelles missions, que le Président de la République vient de leur confier.

Quant à la Commission Electorale Indépendante, la mise en place de la future deuxième chambre de notre parlement nous interpelle.

Nous attendons les textes relatifs à sa création et au mode de désignation de ses membres.

En tant que scrutin inédit, nous devons nous tenir prêts pour nous imprégner très rapidement des textes y relatif, les cerner et nous préparer à leur application éventuelle.

Je vous sais conscients, Mesdames et Messieurs, les Commissaires, Directeurs, Chefs de service, chers collaborateurs, de l’extrême importance de la tâche qui pèsera sur nos épaules, et de l’attente des ivoiriens.

Je crois pouvoir compter sur votre professionnalisme avéré ainsi que sur votre détermination pour aider, à la mise en place des pans de la Nouvelle République qui relèveront de nous.

Par votre sens élevé du devoir et de l’intérêt national, ainsi que par votre rigueur à la tâche, vous achèverez de convaincre l’ensemble de nos compatriotes et de la communauté internationale que la Commission Electorale Indépendante est un organe de gestion des élections aguerri, qui occupe bien la place qui est la sienne dans la nouvelle République.

Quant à vous, Officiers, Militaires du rang, Gendarmes, Policiers et Agents de sécurité, votre présence constante à nos côtés, en tout lieu et en tout temps ne passe pas inaperçu.

Bien au contraire, elle nous rassure et constitue bien souvent l’élément tonifiant qui nous donne le courage nécessaire à l’accomplissement de nos missions.

Je vous en remercie infiniment et vous exhorte à demeurer toujours aussi unis et solidaires de la CEI, dans l’accomplissement de vos missions.

Mesdames et Messieurs, chers frères et sœurs

Après ces quelques développements sur le bilan et les perspectives, je voudrais indiquer que j’ai bien noté avec une attention particulière, les remerciements que vous m’avez adressés pour les améliorations que nous avons pu apporter l’an passé à notre Institution, ainsi que les doléances que vous avez formulées.

Je suis sensible aux mots de remerciements que vous avez formulés à mon endroit, et vous les retourne aussi, car les actes posés sont le résultat du travail commun.

Je voudrais surtout vous assurer de mon dévouement constant aux intérêts de notre maison commune.

Le temps que nous avons passé ensemble, nous a permis, par le travail dans la confiance et dans la persévérance, d’apporter à la CEI, les améliorations que vous avez relevées.

Je sais qu’il reste encore bien de choses à parfaire. Mais je suis persuadé que pour les mener à bien, l’avenir nous trouvera comme par le passé unis et solidaires.

D’ores et déjà, je voudrais terminer mes propos en vos assurant que les mots gentils que vous venez de m’adresser ne peuvent que m’encourager à continuer de travailler de tout mon zèle au bien-être de tous.

Puisse Dieu le Tout-Puissant, veiller sur vous, sur vos familles et vous combler de ses grâces.

Bonne et heureuse année 2017.

Je vous remercie.
Youssouf BAKAYOKO
Président de la Commission
Electorale Indépendante

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée