Exif_JPEG_420

Célébration de la Journée Mondiale de la Radio Yamoussoukro capitale mondiale de la Radio

Après la ville de Shanghai en République populaire de Chine en 2017, c’est la capitale administrative ivoirienne, Yamoussoukro qui a abritée la célébration internationale de la 7e journée mondiale de la Radio.

C’était le mardi 13 février 2018, à la fondation Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix. Et ce, en présence des professionnels nationaux et internationaux des médias ainsi que des représentants de l’UNESCO.

Le thème retenu, cette année est « Radio et Sports ». A l’occasion, Pr Jean-Noël Loucou, secrétaire général de la fondation FHB, s’est réjoui du choix de son institution d’accueillir cette célébration. En suite, il a relevé l’importance du thème. Surtout dans les pays africains.

Car, a-t-il indiqué « L’Afrique en offre la meilleure compréhension, les plus grandes possibilités de développement. L’Afrique est une terre de rencontre et de compétition.

Également le domaine privilégié de la radio. » Cependant, il a indiqué que le sport et la radio comme la langue d’Ésope peuvent être la meilleure ou la pire des choses.

«Le meilleur, c’est cette réconciliation des peuples, cette fraternisation sportifs(…) Le pire, le média de la haine, de la discorde, du crime… »A-t-il martelé. M. Ydo Yao, directeur du bureau sectoriel de l’UNESCO à Abuja, pour sa part a rappelé le rôle prépondérant de la Radio à transmettre l’enthousiasme des rencontres sportives.

Non sans révéler le faible taux de contenu consacré au sport féminin (4%) et des informations sportives présentées par des femmes (12%). A cet effet, il a invité l’assistance à se mobiliser pour faire de la radio un média toujours plus indépendant et pluraliste.

Quant au, Directeur Général de l’Union Africaine des Radiodiffusions, M. Grégoire Ndjaka , il a adressé le tableau en Afrique des droits de retransmissions. Toute chose qui selon lui, n’est pas toujours reluisant.

Il a exhorté les uns et les autres à s’unir pour insuffler une nouvelle dynamique dans ce domaine. Dans le même sens, M. André Appeteh, directeur de cabinet, représentant le ministre de la communication et de l’économie numérique et la post, pour le reste, a engagé les partenaires et les acteurs de la faitière à faire des radios, des instruments de rapprochement, de paix et de développement, dans l’intérêt réaffirmé des peuples.

Panels, communications et visite des sites touristiques ont été les autres temps forts de cette célébration.

Kairaba Mohamed

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful