Athlétisme: Munyai, figure de la nouvelle vague sud-africaine

Un sprinter sud-africain peut en cacher un autre. Ce weekend, le champion olympique du 400 mètres, Wayde van Niekerk, était absent des Championnats d’Afrique du Sud d’athlétisme. Mais la relève est déjà là : Clarence Munyai, 20 ans, a claqué la meilleure performance mondiale de l’année sur 200mètres. Il en a profité pour pulvériser le record de son ainé van Niekerk. Munyai a réalisé ce temps lors des demi-finales, mais n’a pas pu s’aligner sur la finale à cause d’une gêne physique. Le jeune sud-africain est projeté sur le devant de la scène internationale et ne peut plus se cacher.

Clarence Munyai le sait : 19 secondes 69 centièmes aurait été suffisant pour être champion olympique, il y a deux ans à Rio. « Pour Tokyo en 2020, si tout va bien jusque-là, je peux apporter une médaille sur 100m ou 200m pour l’Afrique du Sud », assure la nouvelle perle locale.

Sa performance devait arriver tôt ou tard. L’espoir du sprint sud-africain ne vient pas de nulle part, assure son coach, Hennie Kriel : « Il était déjà le junior le plus rapide au monde l’an dernier. Il a fait les JO à 17 ans. Donc il a toujours eu les qualités. Mais ce week-end, il a montré au monde entier qu’il était capable de courir à ce très haut niveau. »

« Je ne veux pas me comparer à Simbine ou DeGrasse »

Avec Wayde Van Niekerk et Akani Simbine, la vitesse est déjà bien représentée en Afrique du Sud. Meilleur performeur mondial de l’année ne signifie pas que Munyai dépasse ses aînés. Le garçon est réputé pour avoir de l’ambition et un gros caractère. Il reste pourtant les pieds sur terre : « Je respecte les grands sprinteurs comme Simbine ou le Canadien Andre DeGrasse. Car ils sont d’excellents athlètes. Je ne veux pas me comparer à eux encore. Car ils ont tous gagné des médailles. Je ne veux pas me mettre à leur niveau tant que je n’ai pas gagné de grandes médailles. »

Autre grand espoir, Zanini Sokwakhana, 18 ans, champion du monde junior du 400 mètres haies et grand ami de Clarence Munyai. « Il m’inspire, il me motive, on parle beaucoup, il me donne des conseils, souligne Sokwakhana. Je suis sûr qu’il va exploser à la face du monde. Soyez enthousiastes, et regardez-le durant les prochaines courses ».

Prochains objectifs : Gold Coast 2018 et Doha 2019

La nouvelle génération sud-africaine explose donc, avec Munyai en étendard. Le président de la Fédération d’athlétisme d’Afrique du Sud, Aleck Skhosana, savoure.

« On savait que Clarence est destiné à accomplir de grandes choses, lance-t-il. Pour nous, ça signifie que nous avons de grands entraineurs et que nos coureurs travaillent dur. Car il n’y a pas que Clarence. Il y a aussi Thando Dlodlo par exemple qui a battu le record junior d’Afrique du Sud en finissant second du 100 mètres vendredi ».

Les prochains objectifs de Clarence Munyai sont les Jeux du Commonwealth en Australie (Gold Coast) cette année, et les Championnats du monde 2019 au Qatar. Deux rendez-vous durant lesquels il pourra rivaliser avec ses idoles, même si les 1500 mètres d’altitude de Pretoria ne seront alors pas présents pour aider à battre des records…

Source : Rfi.fr

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful