AITTF 8 – LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE AU COEUR DES DEBATS

La 8ème édition de l’Africa IT & Telecom Forum (AITTF) va ouvrir ses portes ce jeudi 19 Avril 2018, au Radisson Blu Abidjan en présence du Monsieur Bruno Nabagne Koné, Ministre de la Communication, de l’Économie Numérique et de la Poste de Côte d’Ivoire, sous le thème : « L’administration à l’ère du bouleversement numérique » a appris infodirecte.net.

Organisé par i-conferences, en collaboration avec l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications – TIC (ANSUT), ce forum est une « plateforme idéale pour accompagner la dynamique de développement d’une économie numérique et accélérer ainsi la transformation de l’Afrique vers le monde digital ».

Son objectif est de faire du digital dans l’administration une priorité.Pendant deux jours, Abidjan sera la capital du digital où plus de 400 experts et professionnels issus de 30 pays vont réfléchir sur des thématiques majeures liées au thème. Il s’agit notamment de l’instauration d’une culture numérique au sein de l’administration, la cyber-sécurité, du financement des stratégies numériques.

L’édition 2018 sera donc axée sur les  approches pragmatiques et les  mécanismes novateurs qui permettront d’accélérer le processus d’informatisation et de numérisation de l’administration. Le numérique est une chance pour nos pays Africains de rattraper plus rapidement le retard qu’ils accusent sur le reste du monde. La Côte d’Ivoire a entrepris depuis 2011 de profondes réformes structurelles et sectorielles pour améliorer de façon notable la compétitivité de son économie et de son administration.

Il s’agit globalement de créer le meilleur environnement pour accompagner le secteur privé et créer en Côte d’Ivoire, l’un des climats des investissements privés, les plus attractifs en Afrique. D’où la mise en place d’un ministère en charge de la modernisation de l’administration. Le choix de AITTF d’organiser cette édition à Abidjan a été motivé par le rôle central que joue la Côte d’Ivoire dans la région, notamment par la volonté politique annoncée de faire des technologies de l’information une locomotive du développement afin d’améliorer la compétitivité de son économie.

Par les TICs, la Côte d’Ivoire devient le « backbone » économique et technologique pour la sous-région. Un projet piloté par l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications – TIC, ANSUT. En reconnaissance du rôle avant-gardiste du gouvernement gabonais en matière des TIC, le Gabon a été désigné par le comité scientifique comme pays invité d’honneur.

L’édition précédente de AITTF  qui s’est tenue à Abidjan les 10 et 11 avril 2017, a refermé ses portes par une déclaration dénommée « l’Appel d’Abidjan ». Cette déclaration adoptée par l’ensemble des trois cent (300) participants à l’AITTF et recueilli l’adhésion et l’appui de personnalités gouvernementales présentes vise à de meilleurs échanges d’expériences entre les différents pays africains en matière de numérisation de l’économie dans un esprit de coopération Sud-Sud.

Joël DALLY

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful