SAMSUNG CAMERA PICTURES

Affaire famille Zalasset contre UIGB/Retard dans le dédommagement / Les acquéreurs veulent assiéger la ville

Depuis quelques années, un conflit foncier oppose la famille Zalasset à l’Université internationale de Grand-Bassam (UIGB). Il s’agit d’une parcelle de 9Ha 41A 23 Ca située à Mockey-ville complémentaire. Cette parcelle anciennement une cocoteraie appartenant à la famille Zalasset a été morcelé par Konan Oka Gazimi, Directeur général de la Société nationale de topographie et son collaborateur Sanogo Moustapha. Plusieurs personnes étant intéressées par des lots sur la parcelle, la famille Zalasset, propriétaire de ladite parcelle depuis l’année 1971, a dû en vendre au point d’avoir actuellement plus de 78 propriétaires de lots (les acquéreurs).

Les travaux ayant débuté pour certains acquéreurs, l’UIGB qui s’est dite propriétaire de la parcelle a saisi le Tribunal de Première instance d’Abidjan-Plateau en vue de la récupérer. Un débat a donc suivi le recours le 24 octobre 2017. Le 22 novembre 2017, la justice a ordonné la suspension de tous travaux sur la parcelle litigieuse.

Et ce, malgré que le ministère de la construction, du logement, de l’assainissement et de l’urbanisme suite à des travaux d’expertise, a reconnu que les Titres fonciers N° 4709 et N° 4710 qui englobent la parcelle en question appartiennent à Mensah Guy Roger, alors représentant la famille Zalasset.

Pour éviter que ce litige dégénère un jour, récemment le Préfet départementale de Grand-Bassam, Amankou Kassi Gabin a selon Konan Oka Gazimi, actuel représentant de la famille Zalasset, demandé aux acquéreurs de constituer des dossiers pour le remboursement par l’UIGB de leurs investissements sur les lots.

Cette somme s’élève à plus de 5 milliards Fcfa. Dans la longue attente de ce remboursement, la famille Zalasset, Konan Oka Gazimi et plusieurs acquéreurs ont constaté la poursuite des travaux par l’UIGB. Cela a provoqué la colère d’une quarantaine d’acquéreurs qui ont marché sur la parcelle le 03 mai 2018, avant de se rendre à la préfecture. Car selon les dires de Sylla Mamadi, représentant l’Université, le préfet leur a demandé de poursuivre les travaux.

Le personnel de la préfecture étant en grève ce jour-là, le Préfet a promis de rencontrer ces acquéreurs le lundi 07 mai 2018 à 11 h 30mn. Suite à cette rencontre, grande fut la surprise des acquéreurs d’entendre le Préfet dire que l’Université internationale de Grand-Bassam n’a pas d’argent pour dédommager les acquéreurs. La colère est montée d’un cran.

Avant la fin de cette semaine, les 78 acquéreurs et leurs familles respectives ainsi que toute la famille Zalasset envisagent de marcher sur l’UIGB, la préfecture, le ministère de la construction départementale. Cette marche sera suivie d’un sit-in devant la préfecture de Grand-Bassam et devant l’UIGB.

Samuel Amani

 

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful