Exif_JPEG_420

5e Sommet Union Afrique- Union Européenne / Le Vice-président Duncan sur la plateforme aéroportuaire de Yamoussoukro

Dans le cadre des préparatifs du Sommet Union Africaine – Union Européenne, qu’abritera la Côte d’Ivoire les 29 et 30 novembre prochain à Abidjan.

Le Vice –Président Ivoirien SEM. Daniel Kablan Duncan était en visite hier, lundi 13 Novembre 2017, sur la plateforme aéroportuaire de Yamoussoukro. Pour constat de visu, les travaux de réhabilitation de cet aéroport international, qui accueillera des aéronefs, lors de cette rencontre de haut niveau.

Accompagné, des autorités administratives et politiques de la ville, le numéro 2 ivoirien a passé en revue, les différentes installations de sécurité, le pôle pétrolier (100.000 m3), la piste d’atterrissage, les trois parkings avion, la Tour de contrôle ainsi que la caserne des sapeurs pompiers, de cet aérodrome.

Conduisant cette visite guidée, M. Kouakou N’guessan, Directeur Général de la SODEXAM par intérim, lors de la présentation du plan technique dudit aéroport a, indiqué que cet aérodrome construit en 1974, existe par arrêté du 13 Mai 1976.

Il comprend une piste d’atterrissage longue de 3000 m et large de 45 m. Elle (piste) est reliée à un parking avion par une bretelle. Le parking avion est composé de trois espaces distincts.

Un premier espace en béton hydraulique, le deuxième en béton bitumineux « C’est deux espaces sont dimensionnés tout comme la piste et la bretelle, pour accueillir le Boeing 704, qui était à l’époque le plus gros avion commercial qui volait.

Mais aujourd’hui, il y a bien sûr l’airbus A380 .Entre les deux parkings, il y a un espace qui est même plus vaste que les deux autres parkings, dont la résistance ne permet pas d’accueillir l’avion le plus petit, c’est à-dire le Boeing 747.

Mais c’est revêtu. Mais c’est d’une résistance inférieure. En dehors des chaussées aéronautiques, nous avons sur la plateforme, une centrale d’énergie qui fournie toute l’électricité, une tour de contrôle qui s’appuie sur un bloque technique .Nous avons une caserne des pompiers pour la protection des avions au décollage et à l’atterrissage ».

Aussi a-t-il laissé entendre que lors de l’investiture du Président Ouattara en 2011, cette plateforme aéroportuaire a pu accueillir, un certains nombre d’appareils dont la masse est inférieure à 35 tonnes.

« Nous avons traité en trois jours près de 300 mouvements, ce qu’Abidjan même ne traite pas. » a-t-il signifié « A ce jour, nous avons le niveau de protection 5. En termes de lutte contre les incendies d’aéronefs. Il ya des aéroports qui vont jusqu’à 10. Abidjan, c’est 08. »

A-t-il déclaré. Par ailleurs, il a fait savoir, qu’en plus de ces installations, il y a d’autres installations de sécurité qui permettent aux avions de communiquer avec le sol.

Qui permettent aux contrôleurs de donner des informations de navigation et d’atterrissage. Ainsi, les travaux concernent les remises à niveau des chaussées aéronautiques, des bâtiments techniques et des bâtiments commerciaux.

Ils ont démarrés il y a environ un mois. Et en principe doivent s’achever le 15 novembre prochain. « On peut accueillir entre 10 et 17 appareils cela dépendra de l’envergure des appareils. » a-t-il fait  savoir.

Au terme de la visité, le Vice –Président Ivoirien SEM. Daniel Kablan Duncan a confié ceci «Le président de la République a demandé que le sommet soit un succès. Vous le savez que le premier contact de celui qui arrive de l’étranger c’est par l’aéroport.

Il faut faire en sorte que les différents aéroports où les vols vont se terminer puissent être au niveau qu’il faut. Pour faire les différentes
Hypothèses, j’ai cru comprendre que dans la formule la plus large, si tout est petit avion (genre Falcon, grumman), on peut aller jusqu’à 17.

La configuration la moins favorable, si on a deux gros porteurs, des moyens porteurs on peut aller jusqu’à 10. C’est donc entre 10 et 17. » Tout ému.

Rappelons que ce sont près de 10 000 participants issus de 110 délégations qui prendront part au Sommet Union Africaine–Union Européenne.

En plus des 82 délégations sont prévues, (28 Etats de l’Ue et des 54 de l’Ua,) il y aura la présence d’une série d’observateurs invités, dont la Banque africaine de développement (Bad), la Banque européenne d’investissement (Bei), les chefs des agences du système des Nations unies.

Ainsi, se pose des défis logistiques à relever. « Un format adopté de 1plus 20. C’est-à-dire, un Chefs d’Etat ou de gouvernement à la tête d’une délégation comprenant 20 membres » a été adopté.

Le thème retenu est : « Investir dans la jeunesse pour un avenir durable ». En outre la rencontre va aborder les questions de « migration, d’accès à l’emploi et de l’énergie, d’investissement privé, de gouvernance, de sécurité et des crises en Afrique, le développement du secteur agro-alimentaire et de la formation professionnelle ».

Kairaba Mohamed

 

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful