24 e Anniversaire du décès de Félix Houphouët-Boigny / Les autorités politiques de la ville boudent la messe.

07 Décembre 1993-07 Décembre 2017.Cela fait 24 ans que c’est endormi dans la paix du seigneur, le père de la Côte d’Ivoire moderne, le président feu Félix Houphouët-Boigny. En souvenir, à ce grand bâtisseur de paix, les membres de sa famille biologique ainsi que les militants, notamment les anciens Meecistes de sa formation politique, le PDCI-RDA ont ténu à lui rendre un hommage.

Ce jeudi 07 Décembre, une messe d’action de grâce, a été célébré à la cathédrale Saint Augustin de Yamoussoukro pour le repos de son âme. Mais le fait marquant de cette journée commémorative du décès de l’apôtre de la paix a été l’absence remarquable des autorités politiques de Yamoussoukro « Les héritiers du vieux ».

Ni le maire de la commune ni le gouverneur du District de Yamoussoukro, petit neveu de l’illustre disparu, n’étaient présents à la messe. Et ils ne se sont pas fait représenter non plus. La seule autorité présente était le sous-préfet central de Yamoussoukro, qui représentait le préfet de région.

M. Brou Kouamé, préfet du District de Yamoussoukro. Toute chose qui a interpellé, le père célébrant du jour, Nestor Konan, curé de la cathédrale saint Augustin, qui dans son homélie, a interrogé l’auditoire en ces termes« On prend le nom d’Houphouët Boigny pour boire du champagne, on vient, on est assis pour que les gens nous regarde.

Est-ce qu’on est vraiment son ami. Est ce qu’on est vraiment son ami ? Voyez ce n’est pas trop gentil de faire souffrir encore ce monsieur. Parce qu’il nous voit. Il nous voit agir, il sait ce que nous avons dans nos cœurs. ici présent assis ici dans cette cathédrale. Il sait parce que lui, il est auprès de Dieu donc il transcende le temps et l’espace.

Aussi a-t-il dénoncé l’abandon totale des œuvres de Félix Houphouët-Boigny, par ses disciples « On prie pour lui mais. Nous quels sont les efforts que nous faisons ? Qui une fois est venu, de passage est rentré dans la cours pour enlever ne serait-ce que les toits d’araignées de sa chapelle dans sa cours ? Vous traversez pour aller à Bouaké et autres, qui est rentré là-bas pour savoir ce qui existe encore ? » A-t-il demandé.

Par ailleurs, il a appelé à la réconciliation. « Soyez pour vos familles des artisans de la paix et acceptez de vous réconcilier. Acceptez de vous réconcilier .Car, ça ne sert à rien que vous soyez toujours divisés, dans vos familles, dans vos entreprises, dans vos familles politiques.

Ça ne sert à rien. (…) La réconciliation ce n’est pas à la télévision. La réconciliation se fait au village, dans les familles et dans les quartiers, ainsi que dans vos partis politiques. (…) Les gens vous utilisent et utilisent vos divisions pour faire ce qu’ils veulent de vous.

Plus vous êtes divisés plus ils sont contents. Parce qu’ils savent que comme vous ne vous entendez pas, ils pourront en tirer profit. Mais si vous commencez par vous entendre vous verrez que beaucoup de choses vont changer » a-t-il conclu.

Malika Madjid

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful