11ème EDITION DU FEMUA / ALLOCUTION DE SEM AMADOU GON COULIBALY, PREMIER MINISTRE, MINISTRE DU BUDGET ET DU PORTEFEUILLE DE L’ÉTAT

Monsieur le Ministre de la Culture et de la Francophonie ;

  • Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
  • Excellence Mesdames et Messieurs les Chefs de mission et membres du corps diplomatique ;
  • Monsieur le Gouverneur du District d’Abidja
  • Distingués artistes, chanteurs et musiciens ;
  • Honorables invités ;
  • Chers participants et amis jeunes ;
  • Chers amis des médias ;
  • Mesdames et Messieurs ;

Bonsoir à tous, Bonsoir à tous les festivaliers, Bonsoir chers jeunes, Je suis très honoré et très fier de prendre la parole à cette cérémonie d’ouverture du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumanbo (FEMUA), en tant que parrain de la 11ème édition de ce festival international.

Je voudrais, au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, et du gouvernement, saluer la présence de tous les invités, festivaliers et participants à ce rendez-vous prestigieux et incontournable de célébration de la musique.

Je voudrais plus particulièrement saluer et féliciter les membres du Groupe Magic System pour l’initiative de cet important festival. Par votre leadership et votre abnégation au travail, vous avez su donner au FEMUA une dimension mondiale.

Aujourd’hui le FEMUA, est un rendez-vous artistique ivoirien de référence qui a conquis l’Afrique et le monde. Je vous en félicite ! J’associe à ce succès tous vos collègues artistes et tous les hommes et femmes du monde du spectacle qui ont bien voulu vous accompagner dans cette aventure.

Je remercie et félicite également à cet effet, le Ministre de la Culture et de la Francophonie, le Maire de la Commune de Marcory, le Directeur Général de l’INJS, les vaillantes populations du village d’Anoumabo, tous les partenaires du FEMUA ainsi que les artistes à l’affiche de cette 11ème édition pour leurs précieuses contributions à la réussite de cet évènement. Je m’associe à l’hommage solennel rendu à la mémoire de feu Papa Wemba par ceux qui m’ont précédé.

  • Mesdames et Messieurs ;
  • Honorables invités,
  • Chers festivaliers,
  • Chers jeunes,
  • Depuis sa création en 2007, le FEMUA démontre, au fil des éditions, qu’il n’est pas un festival comme les autres. Certes, tout comme les autres festivals, il est un lieu de valorisation des expressions musicales, des talents artistiques et de promotion des échanges interculturels. Toutefois, le FEMUA intègre, dans sa programmation, des réflexions ayant pour objectif de sensibiliser l jeunesse et de contribuer à son épanouissement.

Je félicite le groupe Magic System pour le choix du thème de cette édition, intitulé : « Jeunesse Africaine et Immigration Clandestine ». Ce thème est en phase avec les réalités actuelles. C’est pourquoi, la question de l’immigration clandestine a constitué la thématique principale du cinquième Sommet Union Européenne – Union Africaine tenu les 28 et 29 novembre 2017 à Abidjan.

Au cours de ce Sommet, les gouvernements africains et européens se sont engagés à lutter avec Page 7 détermination contre le fléau de l’immigration clandestine. Notre principal défi face à ce fléau, est d’offrir aux jeunes d’autres alternatives de réussite que celle périlleuse, imprévisible et erronée de la migration vers l’Europe. Chers jeunes, c’est à vous que je m’adresse.

L’expérience personnelle des membres du groupe Magic System est un exemple pour vous. Elle nous enseigne que le travail est la vraie clé de la réussite.

Dans un monde aussi exigeant, elle nous apprend que la constance de l’effort, la rigueur, la  détermination et l’abnégation sont des valeurs essentielles de réussite. Chère jeunesse de Côte d’Ivoire, il s’agit là de valeurs que je vous exhorte à prendre en compte pour votre réussite à tous.

Leur histoire montre que par la force du travail, par la recherche de l’excellence, il est possible de conquérir le monde en étant chez soi, à la maison ! Certains parmi vous veulent partir à la recherche d’un hypothétique bonheur les conduisant le plus souvent à la mort. Nous allons tout faire pour créer les conditions de votre épanouissement dans votre pays. C’est le sens de notre mission aux côtés du Président de la République, SEM Alassane OUATTARA.

Entendez les témoignages de vos frères et sœurs en Lybie, et ailleurs… partis dans des conditions catastrophiques et que le gouvernement a dû ramener au pays.

Sachez que nous allons prendre encore plus soin de vous. Nous ne voulons pas que vous quittiez votre maison, vos familles. Nous allons tout faire pour que cela n’arrive plus jamais. Vous êtes une priorité pour le Président de la République Alassane Ouattara.

La finalité des actions de votre Président, c’est de créer des emplois, c’est d’améliorer vos conditions de vie. C’est pourquoi depuis 2011, nous avons mis en place des actions qui ont permis de rétablir une croissance économique forte et de la maintenir dans la durée.

Et c’est cette croissance économique solide qui nous permet de mettre en œuvre de nombreux projets de développement, qui offrent des  emplois dans tous les secteurs de l’économie.

Par ailleurs, plusieurs actions dont notamment la formation professionnelle des jeunes sont au cœur des priorités du Président de la République et du gouvernement. La formation professionnelle demeure un des leviers importants pour résoudre la délicate question du chômage des jeunes et partant, de leur immigration clandestine.

Dans ce cadre, il est prévu la construction de 28 nouveaux établissements et la réhabilitation de 30 établissements existants d’ici à  2020, en vue de doubler les effectifs actuels dès la rentrée 2020-2021.

Concernant la formation par apprentissage, qui s’adresse aussi bien aux jeunes diplômés sans emploi qu’aux jeunes déscolarisés, le gouvernement a ouvert un vaste chantier qui vise à vous donner des formations qualifiantes axées sur l’exercice direct d’un métier.

Il s’agit de vous offrir des qualifications qui aboutiront à votre insertion professionnelle. Sur ce plan, de nombreuses initiatives sont déjà en cours, notamment avec l’AGEFOP, qui est une Agence dédiée exclusivement aux formations telles que l’apprentissage, les formations qualifiantes, voire les formations sur mesure à visée d’insertion.

D’ores et déjà, 10.200 jeunes ont bénéficié des formations de l’AGEFOP, et ce projet va se renforcer avec l’appui de la Banque mondiale, à travers le projet PEJEDEC. L’AGEFOP vient par ailleurs d’initier la formation de 200 jeunes revenus de la Lybie, à travers un projet spécifique.

D’autres initiatives, en cours avec l’UNION EUROPEENNE et l’ONUDI, ont permis à 7.000 jeunes de bénéficier de Page 14 formation qualifiante dans divers métiers, facilitant ainsi leur insertion.

En outre, 10 unités mobiles opérationnelles de formation en milieu rural, traitent en moyenne 2.000 jeunes par an. Cet effectif sera triplé avec l’acquisition de 15 nouvelles unités mobiles de formation, d’ici à 2020. Chers jeunes, J’ai foi au génie créateur de la jeunesse africaine et ivoirienne en particulier.

Vous êtes le présent et l’avenir de notre pays. Je voudrais donc saisir l’heureuse occasion de ce festival pour vous inviter à avoir confiance en vous  et à avoir l’audace de croire en vos idées et d’entreprendre sans hésiter. En faisant preuve d’ingéniosité et de courage, vous pouvez réaliser vos rêves, vos ambitions, en restant dans votre pays.

· Mesdames et Messieurs,

  • Honorables invités,
  • Chers festivaliers,
  • Le thème de cette 11ème édition du FEMUA nous interpelle sur nos responsabilités individuelles et collectives, vis-à-vis des jeunes  générations qui rêvent souvent, à tort, à la migration.

En ajoutant un volet social à ce festival, à travers la construction d’écoles, de bibliothèques scolaires et de centres de santé, les initiateurs du FEMUA, s’inscrivent parfaitement dans cette action collective et solidaire qui vise à relever le défi de l’immigration clandestine.

C’est donc à juste titre que ce festival est un rendez-vous important dans l’agenda des grandes rencontres artistiques en Côte d’Ivoire et dans le monde entier.

Le FEMUA permet de tirer vers le haut l’ensemble des jeunes qui rêvent de lendemains meilleurs. Il revient donc à chacun de nous de veiller à la transmission des valeurs de cet important festival qui fondent la quintessence des communautés humaines.

Ce festival doit souffler comme un vent de paix sur nos populations et briller comme un soleil d’espoir face aux nombreux défis qui attendent notre jeunesse. C’est sur cette exhortation que je voudrais terminer mon propos, en réitérant mes remerciements à tous les festivaliers nationaux et  internationaux.

En choisissant de prendre part au FEMUA, vous contribuez à la vitalité de cet important festival. Au groupe Magic System, je voudrais exprimer à nouveau toute ma fierté et mes encouragements pour la poursuite de ses nobles actions au service de la jeunesse.

C’est sur ces mots que je déclare ouverte la 11ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo. Vive le FEMUA, Vive la jeunesse africaine responsable, Et que la Fête soit belle !

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful